Partager cet article




Retour
YOUNGTIMERS

Mais pourquoi diable General Lee a-t-elle les portes soudées ?

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 9 avr. 2014

Une conversation anodine sur Facebook donne parfois naissance à un article à ranger au rayon « insolite » de Boîtier Rouge. Un copain qui engage la conversation sur Chips (souvenez-vous Becker et Puncherello), on parle bagnoles et séries, et vient LA question existentielle : pourquoi General Lee, la voiture des Duke dans la série « Shérif fais moi peur » a-t-elle les portes soudées ? Et voilà comment vous vous retrouvez à lire un article sur une Dodge Charger Orange de 1969 flanquée d’un 01 et dotée d’un drapeau sudiste sur le toit.

Daisy Duke et General Lee, les deux seuls intérêts de "Duke of Hazard"
Daisy Duke et General Lee, les deux seuls intérêts de « Dukes of Hazard »

« Dukes of Hazard », ou en français « Shérif fais moi peur », est une série étonnante : comment a-t-elle pu nous scotcher devant nos écrans aussi souvent sans jamais un scénario valable ? D’ou vient son pouvoir hypnotique alors que les bouffonneries sans queue ni tête se succèdent ? La série se déroule dans le sud profond, où l’on ne craint pas de s’afficher confédéré jusque sur sa bagnole, et où le sport national semble la course de voitures à travers les routes, champs, granges et rues de la petite ville de Hazard. Un peu comme si on tournait un feuilleton à Montcuq où des jeunes bouseux nargueraient la gendarmerie à bord d’une R12 Gordini.

General Lee, une Dodge Charger R/T de 1969
General Lee, une Dodge Charger R/T de 1969

Le seul intérêt de ce feuilleton vient donc de l’incroyable série de cascades en tous genres entre les forces de l’ordre du shériff Rosco P. Coltrane et la Dodge Charger de Bo et Luke Duke (et sans doute aussi un peu du joli popotin de Daisy Duke). Mais ce qui fit le succès de la série fit aussi sa perte.

A l’origine, le synopsis de présentation de la série ne précise pas de voiture en particulier, si ce n’est qu’elle doit s’appeler General Lee (histoire d’appuyer encore, si l’on ne l’avait pas compris, l’ancrage sudiste des Duke), et qu’il doit s’agir d’une Muscle car comme il en existait en ces années 70. On présenta aux producteurs la Charger qui dirent banco. Le Orange fut choisi pour son côté voyant, tandis que les 01 sur les flancs accentuaient le côté « stock car » de la voiture.

General Lee en action dans le film de 2004 (oui oui, ils ont osé en faire un long métrage)
General Lee en action dans le film de 2004 (oui oui, ils ont osé en faire un long métrage)

Un exemplaire en parfait état fut confectionné, tandis que plus de 300 Charger furent achetés tout au long des tournages des 147 épisodes de la série pour réaliser les cascades qui, contrairement à ce que laissent penser les images, ne laissaient que rarement indemne la voiture. La Charger originale est une R/T (V8 440 ci Magnum), mais les Charger dédiées aux cascades étaient de tout modèles, et simplement maquillées en General Lee. On dit même que parfois, par manque de modèles, on sillonnait la région du tournage pour racheter dare dare les voitures à leur propriétaires.

On voit bien qui est la vedette de la série...
On voit bien qui est la vedette de la série…

Les voitures inutilisables étaient disséminées dans toutes les casses possibles, et démaquillées au maximum pour éviter aux « fans » de les retrouver. En fait, la vraie vedette de la série, c’est elle. Mais au fait alors, pourquoi ces portes soudées ? Je n’ai pas trouvé d’explication avérée, mais il est sûr qu’on soudait les portes des Charger destinées aux cascades afin que les portes ne s’ouvrent pas à l’impact de la voiture sur le sol. Doit-on en déduire que les Duke avait eu eux aussi cette idée en prévision de leurs courses poursuites ? On dut trouver que cet artifice pour les besoins des cascades accentuait encore le côté « unique » (mais aussi idiot) de General Lee.

Une chose est sûre : le coût démesuré des cascades poussa les producteurs à arrêter la série, après avoir tenter (avec bien peu de succès) d’utiliser des maquettes. Et avec le recul, ce n’est pas plus mal.

Un peu de nostalgie peut être ?


Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article