We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Peugeot : une version "coupé" pour la 508, façon 504 ?

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 18 sept. 2018

Jean-Philippe Imparato est un homme jovial, enthousiaste, et passionné par l’automobile. Et son enthousiasme n’est sûrement pas feint lorsque qu’il « balance » sur Twitter son impatience à présenter le nouveau concept-car de Peugeot, future vedette du Mondial de l’Automobile. Si le suspense est savamment entretenu, on sait déjà une chose : sur la base de la toute nouvelle 508 se prépare depuis 2 ans un show-car coupé fortement inspiré de la mythique Peugeot 504 (lire aussi : Peugeot 504 Coupé).

Le coupé 504 semble avoir été une source perpétuelle d’inspiration ces dernières années pour Peugeot : les feux arrières de tous les modèles sont la vision moderne (et inversée) de ceux de la 1ère série, tandis que les calandres se verticalisent « à la manière de » ; en 2017 à Genève, le concept-car Instinct puisait ses références dans les années 70 et réinventait la Peugeot 504 Riviera de Pininfarina ; et voilà qu’aujourd’hui une vision réaliste de ce que pourrait être un « nouveau coupé 504 » s’apprête à nous être présentée.

S’il y a quelque chose que Peugeot a toujours tenté de maintenir (malgré parfois des interruptions de quelques années), c’est bien la présence d’un grand coupé plus bourgeois que sportif, mais à l’allure toujours valorisante et si possible intemporelle. La lignée commença pourtant par un échec, avec un Coupé 203 qui ne trouva jamais sa clientèle, tandis que la 403 se passait d’une telle carrosserie pour se limiter au seul cabriolet (sans vraiment trouver le succès non plus, lire aussi : Peugeot 403 Cabriolet). La marque sochalienne persévéra tout de même : avec la 404 vint le retour du coupé chez Peugeot (6837 exemplaires, moins que le cabriolet).

A whole new way of driving is soon to be Unveiled. #UnboringTheFuture pic.twitter.com/KiUekNIC6r

— Peugeot (@Peugeot) September 18, 2018

Avec la 504, les choses allaient s’inverser : les coupés prirent l’ascendant sur les cabriolets. Surtout, la ligne particulièrement réussie et fluide, totalement déconnectée de la berline, permit à ce coupé d’entrer dans la légende malgré une production toujours modeste (22 375 exemplaires). Les années 70 semblent d’ailleurs une période de référence pour Peugeot aujourd’hui, une sorte d’âge d’or (réel ou fantasmé) qui vit la marque changer de dimension, et proposer une gamme complète du plus bas (Peugeot 104) au plus haut (Peugeot 604), avec un style clairement identifié. Dans le même temps, l’entreprise changeait de dimension en rachetant et redressant Citroën de façon spectaculaire, puis en reprenant les activités de Chrysler Europe au plus mauvais moment. Preuve que l’on peut passer de la gloire à la quasi faillite en très peu de temps dans l’automobile.

La crise du début des années 80 fut la cause de l’absence de coupés dans la gamme Peugeot après l’arrêt des 504. Il y eut bien entendu quelques projets prometteurs, comme celui d’un coupé 505 destiné au marché américain, voire la proposition d’Heuliez pour une telle carrosserie sur la base d’une 405 (lire aussi : Peugeot 405 Coupé), mais il faut croire que les échecs, après s’être cru trop beau, avaient calmé les ardeurs d’une marque qui cherchait à se reconstruire et à se consolider.

Il faudra attendre 1997 et le superbe coupé 406, lui aussi œuvre de Pininfarina pour retrouver un coupé dans la gamme. Mais quel coupé ! Digne successeur de son ancêtre 504, il se différenciait là encore de façon claire par rapport à la berline, ce qui fit sans doute son succès. Or succéder à un chef d’œuvre n’est pas une mince affaire, et la 407, moins réussie stylistiquement n’arrivera jamais à réitérer les scores de la 406 (36 000 ventes contre plus de 100 000). Clap de fin pour Peugeot qui ne reviendra plus sur le marché des coupés 4 places bourgeois et statutaires (mettons à part « l’orni » RCZ dont les ventes ne furent pas ridicules).

Après avoir digéré la crise, et être sorti de l’ornière, Peugeot peut à nouveau oser et c’est donc dans son histoire que la marque se plonge pour revenir aux fondamentaux. Le « coupé 508 » (appelons-le comme cela) s’avère récupérer les recettes des deux vrais succès de Peugeot dans ce domaine (504 et 406) : un design fort et assez différent de la berline, tout en gardant un ADN commun. On notera l’évident clin d’œil à la 504 dans les proportions et la chute du pavillon à l’arrière, donnant à ce concept-car un profil original tant ce principe presque 3 volumes n’est plus utilisé sur les coupés d’aujourd’hui.

Reste la question que tout le monde se pose : ce coupé restera-t-il un concept comme tant d’autres avant lui, ou bien connaîtra-t-il une version commerciale ? Nul ne le sait pour l’instant, et il faudra attendre encore quelques jours pour plus de précisions sur la voiture.

Peugeot a désormais présenté la e-Legend, à découvrir ici : Peugeot e-Legend Concept

Autos similaires en vente

1970 PEUGEOT 304

15 000 €

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

1979 PEUGEOT 504 Série II

43 000 €

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

1974 PEUGEOT 504 c V6 PRV

39 000 €

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article