Citroën Jumper Type H : le kit vintage s’invite chez Citroën !

Mardi 28 août 2018
Retour

20 juillet 2018. Voilà plus d’un an que la société italienne emmenée par Fabrizio Cazelani, diplômé des beaux-arts de Milan, avait présenté son projet : 70 exemplaires d’un kit permettant de transformer le Citroën Jumper en Type H des temps modernes… 70 exemplaires, allant du kit simple au van monté, pour célébrer les 70 ans du type H (lire aussi : le vrai Citroën Type H).

Jusqu’alors, le kit se fixait sur un Jumper… Désormais, c’est le nouveau Space Tourer, avec la bénédiction de Citroën, qui reçoit cette nouvelle carrosserie

Le kit avait déjà fait le buzz, et Fabrizio et son associé David Obendorfer se frottaient les mains : leur hommage à l’utilitaire d’antan semblait bien engagé. Mais en ce 20 juillet, il s’agissait surtout d’une consécration : Citroën signait avec leur petite société italienne un accord de distribution avec Citroën Italia, mais cette fois-ci sur une base de Jumper !

Désormais, les foodtrucks auront un Type H bien moderne pour se la jouer vintage

Aux audacieux les mains pleines ! Voilà ce qu’ont du se dire Fabrizio et David. La communication 2.0 (voire 3.0) ayant bien fonctionné, le monde entier avait, l’année dernière, bavé sur cette « nouvelle version » du type H (à ne pas confondre avec un TUB, lire aussi : Citroën TUB). Mais malgré la qualité du travail, et la simplicité du kit, il était difficile d’investir au delà des 70 exemplaires prévus sans l’appui de la grande marque qu’est Citroën.

Quand on connaît Arnaud Belloni, directeur de la communication de la marque, on n’est pas vraiment étonné de cet accord discret signé en plein été. Pourtant, un exemplaires de  Jumper traînait déjà aux alentours du nouveau siège, déguisé (avec goût) en Type H du XXIème siècle, mais il valait mieux se taire : l’affaire étant annoncée par Cazelani lui-même, l’information est donc publique.

Ainsi, le Type H signé Cazelani n’est donc plus une série limitée. Cet accord et les facilités qui en découlent auront au moins un mérite : faire baisser le prix de près de 3000 euros : pour un Type H « de base » il ne faudra plus débourser que 39 500 euros contre 42 900 auparavant. Surtout, cela permet de se prémunir de toute souci potentiel vis à vis de l’assurance, Citroën garantissant le kit. Une question que beaucoup se posent lorsqu’il s’agit de ce genre de transformation (lire aussi : Smarlinette, une Smart Roadster au look de Berlinette).

Vous l’aurez compris, et les images le montrent mieux qu’un long discours, il s’agit ici de transformer grâce à des panneaux composites votre Jumper en utilitaire, minibus, camping-car voire foodtruck en engin vintage à souhait tout en conservant les qualités intrinsèques de la nouvelle gamme d’utilitaires/minibus PSA ! Tout le monde n’y trouvera pas forcément son compte, mais on imagine combien les patrons de foodtrucks vont bénir cette alternative à l’ancien Type H, certes craquant, mais plus tout jeune.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de Caselani et de son type H, en attendant de trouver en concession le kit qui conviendra à votre usage. A n’en pas douter, on devrait aussi retrouver un exemplaire en bonne place au Mondial de l’Auto 2018 qui, malgré la défection de nombreux constructeurs, réserve quelques surprises !

Le site du nouveau Type H

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

55 commentaires

a

Le 28/08/2018 à 19:57

Les jantes des photos 3 & 4 sont, selon moi, les plus adaptées. Les flancs blancs ajoutent une touche ‘chic’ !

Philippe T.

Le 28/08/2018 à 20:07

Franchement ? Je serais prêt à craquer pour cette transformations rafraîchissante !

Olivier

Le 28/08/2018 à 20:19

Je ne vois pas trace du Spacetourer nis sur le site du fabriquant ni sur les photos de l’article .
Spacetourer : VP sur base du Jumpy, en dessous du Jumper

Philippe

Le 28/08/2018 à 22:07

Effectivement rien ici ni sur le site de FC Automobili.
Jumpy et Spacetourer sont sur une plateforme C4 Grand Picasso.
Scoop prématuré ??

L abbé Nedictine

Le 29/08/2018 à 05:06

Ola pas de précipitation…. »Spacetourer » est la nouvelle appellation générique des Citroën à vocation familiale(ou transport d un groupe de personnes) quelle que soit la gamme de vehicule….

Michel

Le 29/08/2018 à 10:14

Non Spacetourer c’est d’abord un modèle (Jumpy des villes).
Cest devenu depuis une appellation, remplaçant notamment « Picasso » sur le C4.

Bref y’a un gros flou dans cet article, Spacetourer / Jumper, on n’y comprend rien Paul !?!!

Olivier

Le 04/09/2018 à 17:44

Le Jumper n’existes pas en Spacetourer, mais en combi .
C est sur une base Fiat.

Le Jumpy, appelé Spacetourer dans sa version avec sieges et haut de gamme est sur une base PSA proche de celle de la 308 actuelle …
Il y a meme une version combi du Jumpy .

philippe cent

Le 04/09/2018 à 21:19

Les appellations Citroën sont en effet un peu confusives.
Le petit fourgon est le Jumpy sur plateforme C4 Picasso.
Jumper = Fiat Ducato badgé Citroën (existe badgé Peugeot et badgé RAM Pro moteur Chrysler Pentastar V6 3.5 270cv aux US)
Spacetourer est en effet un JumPY et pas PER 🙂
Il n’y a plus de cross-badge Fiat sur le niveau de gamme Jumpy/Partner – Fiat l’a remplacé par un Renault Trafic badgé Fiat Talento.

olivier

Le 28/08/2018 à 20:39

Esperons que cela fasse baisser les prix des vrais Type H pour lesquels le prix de la rouille depasse dans l’esprit de certains le prix de l’or…

McCloud

Le 30/08/2018 à 16:03

L’archéologie prend quelquefois des formes surprenantes…

Eddy123

Le 28/08/2018 à 20:59

Excellente décision de la par de Citroën.. .
Il on un Camion « cool » pour pas chère.. . Et la petite société Italienne s offre une belle vitrine…

Cabotin

Le 28/08/2018 à 21:49

C’est génial !

Philippe

Le 28/08/2018 à 22:00

Vraiment bien joué, étonnant que le choc piéton soit passé – miracle des logiciels de calcul, très forts !

Franck

Le 28/08/2018 à 22:37

39500 euros… Il va falloir en vendre des hot dogs. C’est une plaisanterie ce kit ;-(

Paul

Le 28/08/2018 à 22:42

bagnole comprise wow 😉

Franck

Le 29/08/2018 à 08:55

Bien entendu bagnole comprise, heureusement. Puis il faut rajouter l’équipement du food truck. Ca nous amène l’ensemble à combien ? Un food truck c’est une entreprise, il ne s’agit pas seulement de faire des burgers, il faut savoir aussi lire un compte d’exploitation. D’où le nombre de faillites spectaculaires de ces camion ambulants dès la première année.
Franchement c’est une camionnette sympa, mais à réserver aux bobos surfeurs de Hossegor

McFlip

Le 29/08/2018 à 00:06

Très réussi!
En gardant ce style et un prix abordable, je vois mal comment une 2cv ne pourrait pas marcher

McCloud

Le 30/08/2018 à 16:02

Vu les tonnes de normes de sécurité active-passive en vigueur et les habitudes prises, il est improbable de voir revenir une Deudeuche low-cost selon le cahier des charges originel : quatre roues sous un parapluie.

philippe

Le 30/08/2018 à 16:41

Il faudrait déjà trouver la base. Habiller une C1 pour la deuchifier parait improbable.

Allan Wagos

Le 29/08/2018 à 02:22

Ben, je reste assez dubitatif quant à ce bidule clownesque par rapport au vrai Type H qui a accompagné une grande partie de ma vie active dans le BTP ….

Engin rustique au possible et infatigable ( dommage qu’il n’y ait eu que 3 vitesses ) les moteurs moulinaient sur la route

L’avantage, facile à réparer, changer un moteur se faisait en 3 heures, les meilleurs versions étaient celles à essence , le Diesels Indénor avaient des faiblesses de joints d’embase , il fallait changer le moteur tous les deux ans en utilisation intensive sur les chantiers et sur la route….

Et puis le vrai Type H, c’est l’utilitaire de la France profonde, c’est une partie d’histoire de nôtre pays , part tous les temps ça roulait , que ce soit des chemins boueux, de la neige, du sable, des champs…..ça passait , et une tenue de route remarquable …une solution existe pour un collectionneur, monter la boîte Reda 4 vitesses qui existait à l’époque des tractions Citroen 11 et 15…..

Et puis un HY Italien…non mais !!! 🙁

Eddy123

Le 29/08/2018 à 07:20

holala … ami du rabajoie… Je rêve..

Même si le Type H faisait faire un bon en avant par apport à ses prédécesseurs, il est quant même à des années lumière des standards actuels de n’importe quelles utilitaires modernes… Faut arrêter de rêver.. .

de plus ce Kit et un hommage pas un remplacent du H.

Pour finir ce Kit est Italien sur un fourgon Italien… Je trouve que ce soit des Italiens qui est pensé au H et plutôt valorisent..

Vincent DK5

Le 29/08/2018 à 07:33

Je me souviens qu’a la fin du siecle dernier les japonais, fanatiques des vieilles gloires Citroën, avaient déja réalisé un kit pour faire un Tub rikiki sur la base d’un pick up Daihatsu. Cartoonesque et plus réaliste, en reprenant le nez plat et les feux indépendants…

Tof

Le 29/08/2018 à 08:30

J’en veux un !
Vu que le hy de mon enfance devient inaccessible… Ah la montée du tourmalet à fond de 1ère, avec un indenor rincé qui consommait autant d’huile que de gasoil.
Il grimpait à son rythme le pépère, créant son petit bouchon à lui tout seul.
Certaines voitures arrivaient à nous doubler, mais on les voyait un peu plus tard arrêtées capot ouvert, pas notre hy…
Il a malheureusement fini en poulailler comme tant de ses frères, remplacé par un j9 pas beaucoup plus nerveux, mais tout aussi fiable…
Nostalgie…

a

Le 29/08/2018 à 08:55

La fiabilité de l’Indenor 85 / 88 , cela va lancer une longue liste de commentaires.

Les 1816 / 1948 et le 2112 chemisés étaient de véritables catastrophes : http://forum.le-temps-des-series.com/viewtopic.php?t=7417&start=30

Il semble que le Perkins 1.6l était plus solide. Il était monté sur les Austin/morris Taxis.

Tof

Le 29/08/2018 à 09:23

Oh la c’est trop pointu pour moi la.. J’avais 8 ans quand il a été vendu, donc quel moteur précisément je serai bien incapable de te le dire

Tof

Le 29/08/2018 à 09:32

D’ailleurs c’était peut-être un perkins… Tout ce que je sais c’est qu’il était de 76.
Quand je dit fiable, c’est aux yeux du gamin que j’étais, il démarrait toujours…

Philippe

Le 29/08/2018 à 21:30

Non les Austin Cambridge et Morris Oxford diesel était équipée du moteur « B » BMC diésélisé.
Si l’on parle du London Taxi Austin FX4, les premiers diesel étaient des BMC 2.2 puis 2.5, ensuite des Land-Rover 2.2 puis Nissan 2.7.
La seule approche de Perkins dans le monde Austin se résume à la diésélisation du moteur « O » sur Maestro/Montego et Sherpa dans les années 80.

a

Le 31/08/2018 à 08:49

Le B a été fabriqué près de 50 ans en Inde, sur l’Ambassador.

Le Perkins a été monté dans beaucoup de véhicules, d’Alfa, en passant par Mazda, Hillman et VW –> https://sites.google.com/site/perkinslongserviceclub/heritage-snippets/the-story-of-the-4-99-4-107-4-108-engine

Une mine pour de nouveaux articles.

philippe

Le 31/08/2018 à 10:31

Et pas mal de Chambord et Beaulieu équipé du Perkins 1.6L
On imagine ce que pouvait donner 53cv SAE dans une telle grosse caisse mais la conso passait de 22L/100 à environ 11L sans compter bien-sûr la différence de fiscalité.
Hélas maintenant les collectionneurs voudraient bien retrouver des Aquilons pour les rééquiper.

Sans quoi en France c’est surtout le HY qui a été le plus équipé de Perkins avant de passer à l’Indénor, Citroën ne produisant pas de diesel léger jusqu’à la CX.

NB : le « B » monté sur les Hindustan était bien-sûr la version essence mais il n’a pas duré 50 ans, à partie de 1990 il a été remplacé par un Isuzu 1800.

toto77

Le 29/08/2018 à 13:25

Plutôt pas mal comme kit.
Citroën est un peu coincé entre l’image de modernité qui a toujours sied à Citroën et la dimensions mythique de ses modèles (2CV, type H, DS).
PSA a fait le choix de garder le côté « modernité » pour Citroën, malgré l’absence de nouveautés révolutionnaire (on remerciera l’austérité apportée par les considérations sécuritaires, écologiques et financières).
Plutôt que de créer DS pour vendre des Peugeot « deluxe », il est dommage que PSA n’aient pas plutôt utilisé cette marque (ou une autre) pour créer une gamme Revival distincte, comme la New Beatle ou la Fiat 500, et PSA a de la matière (2CV, type H, 205, DS, CX…).

A part ça, ce Jumper ‘ »TypeHisé » est sympa, bien que je préfère la version japonaise dans les commentaires, avec un capot plus anguleux !

McCloud

Le 30/08/2018 à 08:49

Mais pourquoi devrait-on réinventer à l’infini ce qui avait été abandonné en son temps pour renouveler une gamme, l’adapter aux évolutions de l’époque ? La DS fut révolutionnaire en son temps, la Traction l’a été avant elle, la 205 a marqué les années 80 mais le monde a tourné depuis et il continue de tourner. Le plastique est manipulable à l’envi, on peut en faire tout ce qu’on veut, ce sont les marques et les designers qui manquent d’imagination !

Franck

Le 31/08/2018 à 11:43

Les designers manquent un poil d’imagination mais dès que l’on sort des sentiers battus les clients ne sont plus là ou bien ont la critique acerbe.
Il faut se souvenir de la volée de bois vert quand Chris Bangle s’est penché sur la BMW série 7, qui inspirera pourtant toute la lignée des série 3 et 5 suivantes avec le succès que l’on sait.

Bide total en revanche pour les Avantime, Fiat Multipla, Vel Satis, Lancia Thesis, Audi A1… etc, qui ne manquaient pourtant pas d’imagination.
La créativité des designers c’est bien, mais il faut penser aussi à vendre, et avec la frilosité des acheteurs moutons actuels, la tâche est compliquée.

McCloud

Le 31/08/2018 à 12:44

Certaines asiatiques adoptent des lignes bizarroïdes voire surchargées et pourtant cartonnent : la Nissan Juke, la Kia Soul, les Toyota CH-R, Prius… C’est la question du rapport qualité-prix-performances-options qui va décider l’acheteur indépendamment du style du véhicule. De ce fait, ce qui va passer avec une asiatique en termes d’excentricités de style, passera moins bien avec une européenne. Pour prendre l’exemple de l’Avantime, son échec tenait davantage à son prix et à sa motorisation inadaptée qu’à la hardiesse de son style. Idem pour le Kangoo BeBop. La Lancia Thesis était une merveille néo-classique lancée à un moment où Lancia était au creux de la vague. Déficit d’image mais aussi motorisations, finition, fiabilité qui n’étaient pas à la hauteur du prix, assez élevé. La Vel Satis ? une fausse bonne idée : transposer à une berline haut-de-gamme les codes d’un monospace, genre couru à l’époque. La Megane de cette génération était d’un style audacieux et elle s’est quand même bien vendue. En face, Citroën lançait sa C6, superbe mais datée et sous-motorisée. La Multipla était farcie de bonnes idées mais il est certain qu’elle souffrait d’un design trop décalé, entre monospace et taxi. Quant à l’Audi A1, elle adopte les codes stylistiques de la gamme sans vraiment se distinguer de ses concurrentes.

Franck

Le 31/08/2018 à 17:47

Les asiatiques n’ont pas des rapports qualité / prix incroyables. Elles sont aujourd’hui au même prix que les autres.
Les japonaises n’ont d’ailleurs jamais été bon marché, elle faisait payer assez cher leur réputation de fiabilité. (C’est déjà çà)
Les coréennes qui squattaient les gamme lowcost il y a 15 ans sont désormais au même prix que les Renault, Peugeot et consort. Quand ce n’est pas plus.

Peut-être que les marché mondial sur lequel les asiatiques sont présent, leur permettent d’écouler un peu partout les délires stylistiques que tu cites ? C’est plus délicat quand on s’appelle PSA et qu’on ne vend quasi qu’en Europe à une clientèle de pères de famille.

Philippe

Le 31/08/2018 à 21:17

On est méchamment hors sujet mais les « asiatiques » ne sont pas toutes tarabiscotées.
D’abord les « asiatiques » sont coréennes ou japonaises, la Chine pour l’instant a du mal à satisfaire son propre marché et l’Afrique, elle n’est pas exportatrice chez nous, la Malaisie et l’Inde sont inexistantes, Proton a été racheté par Geely et n’exporte pas, Mahindra et Tata n’exportent pas même si bien-sûr Tata possède JLR.
Et donc si l’on regarde les Coréennes elles sont tout à fait conventionnelle, tandis que les Japonaises très banales jusqu’ici donnent désormais dans le Goldorak.
Elles ne sont pas spécialement bon marché mais d’excellente qualité perçue et fiables.
Le marché français résiste mais elles envahissent les US, le Canada, les pays d’Europe qui n’ont pas de constructeurs nationaux. Elles sont d’ailleurs pour la plupart produites aux US et en Europe.

toto77

Le 04/09/2018 à 08:52

C’est justement l’intérêt du néo-rétro de proposer un design sympa en reprenant des codes connus qui « rassurent » les acheteurs tout en apportant un coup de crayon « modernisateur ». Et il n’y a qu’à constater les quantités de mini de toutes sortes (qui n’ont plus rien de « mini » pour certaines d’entre elles) présentes dans les rues parisiennes pour voir le succès !

philippe

Le 04/09/2018 à 09:03

Ca ne marche pas à tous les coups. Cf la Jaguar S-Type ou la New Beetle qui n’ont pas fait des tabacs. La BMW Z8 ressemble à un gros jouet, les Rolls sont monstrueuses, la Jaguar XJ 350 n’a pas eu grand succès etc … A part la Mini et peut-être la Fiat 500 (et encore cette dernière aussi parce qu’elle a peu de concurrentes hors la Twingo 3 et le trio 108/Aygo/C2), restent les Porsche Boxster et 911 ?

McCloud

Le 30/08/2018 à 08:35

C’est peut-être sympa à des yeux neufs, le Citroën HY, ça surfe sur la mode vintage mais avec le recul de celui qui voyait ramer ces gros cubes de tôle ondulée quand il était gamin, les voir exhumer dans une version plastifiée a quelque chose de surréaliste. A Chacun sa vision du beau et du moche, pour moi cet engin était moche comme étaient moches les Estafettes, Galions et Goélettes Renault, le J7 Peugeot apparu au milieu des années 60 et leurs successifs avatars jusqu’à ce que les designers s’en mèlent et qu’au final, joint-ventures et normes uniformisent tout. Les utilitaires des années 50-60-70 étaient conçus pour être utiles et utilisés, leur allure générale était secondaire. Les Fiat 500, les Minis, les Cox dont on a fait des icônes bobos, n’étaient rien d’autre à leur époque que de petites voitures populaires bon marché que les marques déclinaient dans de multiples versions adaptées aux modes successives tout au long de leurs longues vies. On oublie les imperfections de ces engins pas extraordinaires du tout en leur temps, on en fait des sortes de bibelots roulants hors-contexte dont il subsistera peut-être quelques dizaines d’exemplaires dans un demi-siècle, pour ce néo-HY on verse dans le steampunk mais perso ça me laisse de marbre.

Eddy123

Le 30/08/2018 à 21:15

un peux comme tout ce qui touche à la nostalgie. .. c’est Humain et non Bobo…

McCloud

Le 31/08/2018 à 12:08

En matière de nostalgie, s’il faut absolument être nostalgique pour être humain, je préfère encore une Bel Air de 57 ! Au moins ça a de la gueule !
Et tant qu’à faire, si j’ai les moyens de m’offrir une Mini en plastique revisitée BMW, je m’en trouve une authentique d’époque, carrosserie métal signée Alec Issigonis ! J’aurai déjà l’avantage de ne pas voir mes phares jaunir, puis s’opacifier après quelques mois…

Franck

Le 31/08/2018 à 12:24

Et tu penses rouler au quotidien avec ta Chevy 57 ? Ou faire un Paris Bordeaux A/R dans la journée avec ta mini Issigonis ?
A un moment il faut arrêter de comparer ce qui n’est pas comparable.
Le neo retro joue sur notre corde sensible de la nostalgie. Libre aux gens d’acheter ou pas quelque chose qui reprend les codes anciens avec la facilité d’utilisation d’un véhicule moderne.

Laissons les autos anciennes à ceux qui savent les conduire et les entretenir.
Je possède une Mustang 1967, jamais il ne me viendrait à l’idée de me poser en donneur de leçons face à celui qui préfère la fiabilité d’une Mustang récente Ecoboost. C’est un autre monde, ça s’arrête là.

McCloud

Le 31/08/2018 à 12:47

Je ne me pose pas en donneur de leçons, Franck. Je trouve seulement cette mode néo-rétro ennuyeuse, et ce n’est que mon point de vue 😉

Eddy123

Le 01/09/2018 à 13:39

+1…

Eddy123

Le 01/09/2018 à 13:45

moi aussi, je roule en anciennes les Weekend et vacances mais je trouve normal que des gens préfèrent des auto moderne voir même retro modernes. ..
moi même j’ai roulé plus jeune avec le J9 de mon père, un véhicule super pour son époque, mais si mon boss, demain, m’en donné un pour travailler avec, je ferais bien la gueule… Alors que ce Kit sur un Jumper bien d’aujourd’hui, c’est très sympa….

Franck

Le 01/09/2018 à 14:46

Exact. Les gens ont tendance à idéaliser au possible les voitures anciennes. J’ai constamment des réflexions très sympas avec les miennes à base de  » Ca c’est de de la caisse, génial, ah on savait faire des bagnoles avant… On n’est fait plus des comme ça… » Ce à quoi je me retiens à chaque fois de répondre « Heureusement ! » 🙂

Il y a encore 20 ans, rouler en anciennes c’était décalé, aujourd’hui c’est totalement anachronique, voire limite dangereux. Le flot de circulation des modernes et les habitudes des conducteurs au volant de leurs caisses modernes sur-assistées ne laisse qu peu de place aux véhicules à 4 freins à tambour, sans la moindre assistance, ni la plus petite sécurité passive…
Ca n’en retire cependant rien au bonheur de conduire une vieillerie sur roues, pour qui aime ça.

Donc non, ce n’était pas mieux avant ! Et si le néo rétro design permet de faire un petit bon agréable dans un passé idéalisé, et bien tant mieux.

Franck

Le 01/09/2018 à 14:48

« Bond » pas bon… 😉

Georges

Le 02/09/2018 à 01:17

Tout à fait, et question confort !
Le J7 n’avait pas un bon freinage.

Eddy123

Le 04/09/2018 à 07:56

🙂 le J9 était pas bien meilleur surtout quant le « machin » à dépression faisait sécession. ..

Je parle pas de la direction baladeuse. ..

Georges

Le 04/09/2018 à 20:17

De mémoire il me semble que Peugeot avait installé un ou des masse(s) en béton pour amélioré le freinage.

a

Le 05/09/2018 à 19:51

@Geoges : les gueuses en béton à l’arrière. Cela faisait un miracle à celui qui tapait dedans à l’arrière. Le J7 n’avait rien, à part de la peinture éclatée. L’autre, par contre…..

en photos, là : http://www.planetej7-j9.com/t1649-Jean-Claude-gardois-en-J7-depuis-peu.htm

Georges

Le 05/09/2018 à 20:48

Bonsoir,
Merci pour le lien ! Mon père a remplacé son J7 contre un C35.
Et coté freinage c’était le jour et la nuit, question génération aussi.
Deux places assises dans le J7 ce qui faisait que deux enfants (dont moi) voyageaient debout à l’arrière, souvenirs d’enfance.

pop eye

Le 02/09/2018 à 12:41

70 exemplaires, je trouvais ça intéressant, d’autant que je l’ai vu au LeMans Classic et qu’il fait son petit effet ‘marketing’. Maintenant, si on en voit partout, ça pert carrément de son charme.
C’est la même chose pour la Smarlinette .

batman

Le 03/09/2018 à 21:24

Et le bouquin? L encre est en train de secher?

Eddy123

Le 04/09/2018 à 07:56

tu as pas de vie? 😉

Laisser un commentaire