Mazda MX5 NBFL SP : la rare et performante Mimix australienne

Vendredi 7 novembre 2014
Retour

La Mazda MX-5 est une voiture à l’aura particulière, et qui exerce encore une certaine fascination chez les amateurs de voitures (lire aussi : Mazda MX5). C’est l’une des rares japonaises que je connaisse qui fasse l’unanimité. Sans doute est-ce parce qu’elle a relancé le genre très britanniques des roadsters à une époque où plus personne n’y croyait.

La MX-5 (ou Miata, ou Eunos, selon les marché) n’est pas un véhicule rare, même si certaines éditions spécifiques furent peu diffusées en France (comme la MX5 NB 10th anniversary edition, plus connue sous le nom de 10AE, diffusée seulement à 34 exemplaires en France, mais à 7500 exemplaires dans le monde). Il existe cependant une version qui vous fera baver, et que vous ne connaissez peut-être même pas : la MX5 SP.

L’Australie est un pays d’automobile, qu’on se le dise, et là-bas, on aime les voitures puissantes. Holden Special Vehicule (HSV) ou Ford Performance Vehicule (FPV) en sont la preuve, proposant des versions ultra sportives de placides berlines ou de pick up délurés. C’est sans doute pour cela que Mazda Australia s’est lancé dans un projet spécifique : une MX5 NBFL (version restylée de la NB) avec enfin une sacrée puissance pour exploiter le châssis et l’agilité de la mimix.

Avec l’aval de la maison mère, Mazda Australie lance donc en 2002 cette série spéciale appelée MX5 SP, limitée à 100 exemplaires et pas un de plus. Particularité de ce modèle ? Il est fabriqué en Australie, chez Prodrive/FPV (Ford), et la conception a été réalisée par le responsable « motorsport » de Mazda en Australie, Allan Horsley. Cette petite bombe reçoit donc un 4 cylindres 1,8 litres Turbo développant la bagatelle de 211 chevaux. De quoi satisfaire tout ceux qui trouvaient que la MX5 aurait mérité plus de chevaux.

Si le système de freinage est le même qu’une version standard, la MX5 contient près de 215 pièces différentes, et ne prends qu’un tout petit peu d’embonpoint (1119 kg au lieu de 1085). Surtout, elle gagne en puissance mais aussi en couple, grâce au Turbo, devenant un roadster ultra efficace. On en trouve en occasion dans les petites annonces australiennes… Elle est donc rare, mais trouvable. En revanche, l’importer risque de devenir un vrai parcours du combattant ! Mais quand on aime on ne compte ni l’argent, ni le temps !

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

4 commentaires

Yacco71

Le 02/01/2015 à 19:22

Sympathique découverte que je ne connaissais pas !

Plus proche de nous, Mazda Suisse avait proposé une version compressée par Bemani qui sortait une puissance proche (205cv de mémoire), une preuve supplémentaire que l’excellent châssis de la MX5 peut supporter un peu plus de puissance…

Alpine Planet

Le 31/03/2015 à 00:24

Tu connais les chiffres de performances ?

Fabrizio

Le 13/05/2016 à 17:55

L’inconvénient de la conduite à droite malheureusement. Mais c’est un des spiders qui me font envie en occasion… Et c’est un alfisste qui vous le dit !

Philippe

Le 23/05/2017 à 13:50

Le grand spécialiste des turbos pour mimix est BBR en Angleterre

Laisser un commentaire