Smarlinette : fruit des amours d’une A110 Berlinette et d’une Smart Roadster

Dimanche 1 juillet 2018
Retour

3 cylindres, 698 cm3, 82 chevaux, 815 kg. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes caractéristiques que l’Alpine A110 d’origine, mais il faut l’avouer, la Smarlinette, contraction de Smart et de berlinette rappelle furieusement les premières A110, les 956 (55 ch SAE), 1100 (66 ch et 95 ch SAE) s’avérant moins puissantes mais moins lourdes, tandis qu’il faudra attendre les 1300 pour obtenir plus de 100 bourrins SAE. La Smarlinette s’avère donc tout à fait dans la lignée de la berlinette, tandis que l’Alpine A110 « 2017 » n’en est qu’une évocation moderne (lire aussi : Alpine A110).

La Smarlinette ? Kesako me direz-vous. Pourtant, il s’agit d’une voiture française qui s’affichera sous vos yeux ébahis (ou non, les répliques de ce genre ne trouvant pas toujours grâce aux yeux des puristes) au Mans Classique le week-end prochain : la société qui produit ce kit carrosserie d’excellente facture visuelle, Quelet Composite et Solutions, ayant décidé d’y présenter son modèle en espérant séduire ceux qui n’ont les moyens de s’offrir ni une A110 originelle, ni une A110 d’aujourd’hui.

L’idée vient d’un designer, repreneur en 2013 de cette société dédiée au travail des matériaux composites et au prototypage pour les constructeurs automobiles : Philippe Chalot. Celui-ci, ancien de l’école de design Sbarro, s’était déjà illustré en participant à l’aventure des Vaillante Grand Défi (lire aussi : Vaillante Grand Défi) sur base berlinette Hommell (lire aussi : Hommell Berlinette).

Avec la Grand Défi, il s’agissait de donner corps à une voiture qui n’existait qu’en bande dessinée, et force est de constater que le résultat était saisissant. Pour la Smarlinette, il s’agit plus d’une évocation qu’une fidèle réplique : pour proposer un produit relativement abordable tout en restant performant, Chalot a choisi une base de Smart Roadster, produit entre entre 2002 et 2007 en France, à Hambach, en Moselle. En plus d’être française, elle présente donc l’avantage de disposer d’un ensemble moteur/boîte situé à l’arrière, histoire de s’approcher de la philosophie d’une A110.

Le Roadster étant plus petit qu’une A110 (3,43 contre 3,85), difficile de parler de copie donc, même si certains détails sont assez bluffants : seule la cellule centrale très marquée « Smart » brise le mirage, alors que de loin, tout laisse croire à une Alpine authentique. Même de près, les phares (à l’avant) et les feux (à l’arrière) entretiennent l’illusion.

Pour 16 540 euros, en plus d’une Smart Roadster d’occasion (ce qui signifie qu’il est sans doute possible de présenter à la transformation une version Brabus plus puissante), vous disposerez donc d’un kit carrosserie avant et arrière monté chez Quelet, ainsi que d’un intérieur remanié avec une sellerie inspirée de la nouvelle Alpine, et d’un beau logo sur le volant. La peinture est comprise dans le tarif, châssis compris.

Bref, on aime ou pas, mais de mon côté, j’aime assez l’initiative et le résultat, avec une petite berlinette ne coûtant pas trop cher, des performances amusantes (sans nécessiter de grandes qualités de pilote, contrairement à son modèle initial), et pour un tarif relativement « abordable ». Je vous encourage donc à aller voir le résultat de visu sur le stand de Smarlinette, au Mans Classic, du 6 au 8 juillet 2018, ou de vous rendre sur le site du « constructeur » : Smarlinette !

Lire aussi : l’interview de Philippe Chalot, créateur de la Smarlinette

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Articles associés

21 commentaires

Bern

Le 01/07/2018 à 21:22

C’est 2006 la fin de production du Smart Roadster non ?

Pierre-François

Le 01/07/2018 à 21:34

Je vais faire simple :
Franchement j aime bien ! D autant que visuellement, ça a l air qualitatif. Et esthétiquement, c’est plutôt pas mal, harmonieux. rien à voir avec une pseudo Ferrari sur base de pontiac fiero…
Et l’esprit est respecté, poids light et petit moteur pechu…

Philippe

Le 01/07/2018 à 23:44

Oui en fait le roadster Smart a été arrêté en 2007 pour 2 raisons ; le groupe Daimler était en train de couler avec le boulet Chrysler et devait tailler dans le vif, le roadster pas plus que la Smart « normale » ne gagnant d’argent servaient à alléger le CAFE du groupe mais creusaient le déficit. 2e raison cette voiture dont la conception avait été confiée à un sous-traitant (pas Magna mais un bureau d’étude) présentait d’importants défauts d’étanchéité, défauts électriques etc … Avec la Smarlinette il reste le 3 cylindres rugueux et la boite robotisée 2×3 vitesses lente et imprévisible. La licence et l’outillage du roadster ont été vendus à des investisseurs pour une éventuelle production en Angleterre chez MG sans suite. Sinon l’idée est amusante, après quoi il m’étonnerait que la RTI soit aussi simple qu’on le pense.

Thomas

Le 02/07/2018 à 12:27

Philippe, la production s’est arrêtée en 2006 et non pas 2007, mais les exemplaires restants ont été vendus jusqu’en 2007 oui.
« importants défauts d’étanchéité », je n’irais pas jusque là. Il a les défauts d’un cab’ donc une étanchéité pas parfaite oui. Les défauts électriques sont directement liés, surtout si les évacuations de flotte sous la baie de parebrise sont bouchées.
3 cylindres rugueux : C’est un super moulin très nerveux et avec une sonorité géniale, il n’a rien de « rugueux » à part si vous roulez en sous-régime…
Quant à la boite, certains proposent des mises à jour pour la rendre bien plus agréable et rapide. Mais même avant ça, Smart avait déjà fait des mises à jour par rapport aux essais de l’époque, elle est loin d’être la boite tant décriée, elle reste équivalente à une boite manuelle classique en terme de rapidité.

J’ai vu aussi l’histoire de la fiabilité du moteur. Le 700cc n’a plus rien à voir avec le 600cc, mais il faut privilégier le 82 ch ou Brabus car les pistons/segments etc sont différents et bien plus robustes, moteur relativement fiable.

Dans l’article autrement, je lis que cette Smartlinette est plus courte que l’A110 mais c’est une erreur puisqu’elle a des porte-à-faux bien plus importants que sur le Roadster d’origine. Sa longueur doit donc être très similaire à l’A110 !

Belle réalisation ce projet en tout cas !

philippe

Le 02/07/2018 à 12:48

Thomas je travaille avec Smart et Mercedes, les défauts que j’ai évoqué m’ont été rapportés par les personnels Smart et Mercedes, je n’ai absolument pas l’expérience de cette voiture. J’ai roulé avec la 2e série de la Fortwo, une Brabus équipée du 3cyl Mitsubishi, lui marchait bien, la boite un peu déconcertante. Je n’ai pas conduit le diesel Mercedes mais il faisait un bruit épouvantable comme d’ailleurs le VW nettement plus gros. Et bien-sûr j’ai conduit la dernière série, conçue chez Renault qui n’a plus rien à voir, surtout avec la boite Getrag 6 vitesses, un régal. Pour en revenir à la Smarlinette, c’est un peu dommage de détruire un Youngtimer futur collector. Les « supposés défauts » de toute façon subsistent et on perd l’originalité de la caisse. Et bien-sûr la RTI …

Thomas

Le 02/07/2018 à 17:16

Philippe, les « on dit » de personnes ne possédant pas forcément la voiture, je ne les connais que trop bien depuis le temps. Et quand ces personnes bossant pour la marque sont incapables d’entretenir ta voiture normalement…

Le Suprex Mercedes du Road est bien plus plaisant que le Mitsubishi ou le 0.9 TCe, il n’y a même pas débat en fait, il a un vrai caractère que les autres n’ont plus. La boite 5 de la « 451 » n’a rien de terrible, la boite de mon Roadster doit être plus performante (et pas mal de monde a cette MAJ).

L’EDC des dernières, c’est évidemment mieux par contre oui, mais c’est mieux aussi qu’une boite F1 de 360 Modena à ce compte, il y a 15 ans d’évolution, il ne faut pas l’oublier.

Mais il y a eu tellement de critiques sur cette boite que « l’avantage » est quand on la fait essayer aujourd’hui, les gens sont généralement agréablement surpris par rapport à tout ce qu’ils ont pu lire. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est rapide comme une « DSG » mais ça fait suffisamment bien le job pour pas qu’elle soit désagréable. Enfin je parle du mode Manuel, la gestion en mode Auto n’étant pas terrible (mais le mode Sport d’une DSG est presque pire donc…).

C’est un point de vue pour la « destruction » d’un youngtimer. L’avantage ici est justement qu’il ne le détruit pas car on reste sur du réversible car il n’y a pas de modif « lourde » 😉

Sur ce, je vous invite a aller essayer un Roadster, vous serez surpris dans le bon sens, ça fait bientôt 10 ans que je connais la musique 😉

henri

Le 01/07/2018 à 23:01

Le hic, c’est que les moteurs smart de l’époque sont tout sauf fiables. Après 70’000 km ils sont bons pour la casse.

Hugo

Le 02/07/2018 à 01:14

J’ai une smart roadster, 230 000km, moteur d’origine, aucun souci

Olivier S

Le 02/07/2018 à 02:06

Pas mal comme design, ils on bien arrangé l’intergration de la cellule centrale Smart Roadster!
.
Mais la dernière Smart Roadster a été produite en Novembre 2005 a Smartville / Hambach.
.
Ca reste une petite sportive relativement rare, qui n’a été produite pendant que deux années (~43000 exemplaires produits au total – pas mal, mais pas assez pour Mercedes-Benz, en plus il leurs restait 11000 Smart Roadsters invendus dans les parkings au moment de l’arret d’assemblage…).
.
Quand même un peu dommage de les sacrifier pour un « replica » d’une sportive plus rare…
.
Le plus chiant c’est le moteur et surtout l’infame boite de vitesse robotisée des moteurs Smart. Lente a passer les vitesses, 3 cyl. Suprex bien trop petit et sans couple, en plus un Turbo qui plafonne vite – bof…
.
Au prix minimum de €23000 (voiture donatrice d’aux moins 13 ans d’age plus la conversion), cette Replica est propablement plus faite pour la frime que pour le fun (une MX5 ou même une Lotus Elise d’occase me fera mieux l’affaire au même prix…) !

Choco

Le 02/07/2018 à 10:52

C’est plutôt réussi esthétiquement, cela donne l’impression que c’est qualitatif. Et puis c’est Français, c’est assez rare pour ne pas être encouragé.
C’est vrai que l’ensemble moteur/boîte a toujours été décrié, mais y’a peut être moyen d’envisager autre chose non ?

philippe

Le 02/07/2018 à 11:14

Un Cléon 🙂

Thomas

Le 02/07/2018 à 12:28

Choco, décrié par ceux qui ne l’ont pas essayé. Le moteur est un gros point fort, la boite un point faible mais bien moins handicapante que les préjugés ne le laissent penser.

Franck

Le 02/07/2018 à 11:29

Au niveau homologation ça se passe comment ? Qu’y-t-il d’inscrit sur la CG après ? On passe d’un roadster à un coupé, comme ça ?
Ou bien l’auto conserve sa CG d’origine, surtout si c’est le proprio qui fourni la base. Auquel cas bonjour l’explication de texte avec la compagnie d’assurance en cas de pépin.

Cédric

Le 02/07/2018 à 14:52

Après, comme tous les kits cars …. répliques 356, Cobra, Buggy, Lotus, Ferrari… c’est impossible à immatriculer « proprement » …. donc à part pour s’en servir dans son jardin ….

Patrick

Le 02/07/2018 à 20:31

Je la trouve vulgaire, sur le fond. La forme on passera il y a pire.

Smart restera culturellement une insulte à l’Automobile.

Au fait, la Smarlinette, elle sert à quoi? Et à qui? Ca dessert Alpine, côté image.

Philippe

Le 02/07/2018 à 21:08

Pourquoi Smart serait une insulte à l’automobile ? C’est un concept intéressant de véhicule urbain qui permet également de faire de longs déplacements extra-urbains. Trop d’électronique pour être amusante, impossible de la faire décrocher.
Le concept est à maturité, versions électriques comprises. Personnalisables à l’infini en version Brabus « tailor-made » pour ceux qui ont trop de sous.
Pour la Smarlinette : les répliques mêmes caricaturales ne desservent pas l’original, on se pose juste la question de l’intérêt de la chose.

Rodrigo

Le 03/07/2018 à 00:29

En 2005, j’ai essayé la même journée, sur les mêmes routes, une Porsche Boxster et une Smart Roadster. Devine avec laquelle de deux j’ai pris mon pied (malgré une boîte de vitesses qui méritait tout le mal qu’on a dit d’elle)? Bon, à la fin je n’ai acheté ni la Smart ni la Porsche, mais une Opel Speedster (alias Lotus Elise Mk 1,5) à la vente pour une bouchée de pain, mais je n’aurais pas dis non à la Smart si le concessionnaire m’avait offert un meilleur prix pour ma voiture…

Germain

Le 03/07/2018 à 17:56

J’aime l’Alpine A110, j’aime la Smart roadster, je n’aime pas cette transformation, surtout le pilier central de la Smart vulgairement caché comme ça. J’aime les vraies bonnes répliques, pas les mauvaises. Je pense que la Smart roadster est un futur classique et qu’elle se suffira à elle même ( malgré sa boîte pas terrible)

Jean-Luc Perrin

Le 03/07/2018 à 22:40

Ayant eu la chance de la voir de vrai je dirais que le concept est malin et intelligemment pensé…de faire un morphing entre les deux voitures n’était pas facile mais il à été réalisé de manière exemplaire…la voiture ne se veut pas être une réplique de la Berlinette tout comme PGO l’avait fait avec la 356 ou avec Martin qui produisaient des Seven ou même il me semble des GT40 avec moteur PRV, mais juste de pouvoir rouler autrement…Look des années 70 avec une technologie plus moderne…Je trouve juste magnifique le respect des proportions sans dénaturer le design original en gardant toute la sécurité active et passive de la Smart…avant de juger, laisser le temps nous démontrer que son concepteur à eu la main heureuse en réalisant cette voiture…il y a toujours mieux, toujours plus performant…mais l important c’est de pouvoir s’offrir les jouets qui nous font plaisir à nous même et à la hauteur de nos moyens. Moi je dis bravo à ces constructeurs de voitures spéciales et je sais de qui je parle…

vincent

Le 03/02/2019 à 20:35

Bonjour
c’est fait : j’ai trouvé une smart a cannibaliser pas si facile que ça
un transporteur ya plus qu’a ! Tous ceux a qui j’ai parlé de ce concept trouvent ça génial .
RDV a dans 6 mois au retour

Jérome Bohame

Le 05/02/2019 à 15:49

RDV au tribunal au 1er carton

Laisser un commentaire