We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




YOUNGTIMERS

Saab 900 "NG": à réhabiliter d'urgence

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 4 janv. 2016

On aura beau (et moi le premier) cracher sur GM et sa gestion calamiteuse dans les années 2000 de sa filiale suédoise Saab, aboutissant à sa perte (ou presque), son arrivée au capital en 1989 sauva sans doute le petit constructeur. Certes, à cette époque GM s’offrait des filiales sur des coups de tête et sans stratégie particulière (du moins apparente), comme Lotus par exemple, mais contre toute attente, le groupe américain va s’atteler à développer sa nouvelle filiale (il en rachètera l’intégralité du capital à la famille Wallenberg et à Investor AB en 2000) en lui offrant dans la décennie deux modèles forts et respectueux de l’identité Saab : la 900 en juillet 1993 (qui deviendra la 9-3) et la 9-5 en 1997 (lire aussi : Saab 9-5). La 900 dite « NG » (pour nouvelle génération) est souvent snobée par les puristes, à tort : il serait temps de la réhabiliter.

La Saab EV-2, qui donnera naissance à la 900 NGLa Saab EV-2, qui donnera naissance à la 900 NG

Remettons-nous dans le contexte de 1989. Saab survit grâce aux ventes correctes de l’iconique Saab 900 dite aujourd’hui « classique » (lire aussi : Saab 900 Classic), de son dérivé Cabriolet (lire aussi : Saab 900 Cabriolet « classic ») et de la grande berline 9000 (lire aussi : Saab 9000) développée en partenariat avec le groupe Fiat. La 900 représente la majorité des ventes, mais commence à sérieusement dater : lancée en 1978, elle dérive de la Saab 99 apparue sur le marché en 1968. Autant dire que Saab se démerde pas trop mal en faisant du neuf avec du vieux. Mais la solution n’est pas tenable à long terme, et sans moyens pour développer de nouveaux modèles, c’est avec soulagement que le constructeur suédois accueille les américains de GM à son capital.

La filiation est assez évidente, même si la 900 NG est plus "consensuelle"La filiation est assez évidente, même si la 900 NG est plus « consensuelle »

Chez GM, on arrive avec la ferme intention de développer Saab, et d’en faire la marque « premium » du groupe en Europe, au dessus d’Opel la généraliste, mais aussi aux Etats-Unis où la marque a su se construire une clientèle fidèle d’artistes, d’intellectuels ou de professions libérales. Pour réduire les coûts, c’est tout naturellement vers Opel que GM s’orientera pour puiser dans sa banque d’organe et concevoir une remplaçante à la 900 dans un budget raisonnable. C’est donc la plate-forme GM2900 de la Vectra, parue en 1988, qui servira à la conception de la nouvelle Saab. Pour beaucoup, c’est le péché originel : bien que la plate-forme soit relativement moderne et saine, elle devient à tort aux yeux de certains une Opel déguisée. Or la réputation de la marque au blitz n’est pas toujours formidable malgré certains produits tout à fait intéressants. On pense notamment à la Calibra, sortie en 1990 auparavant (lire aussi : Opel Calibra) ou à la fabuleuse Omega Lotus qui hante encore les rêves de beaucoup d’entre nous (lire aussi : Opel Lotus Omega). Mais parfois les idées reçues sont tenaces.

900 06

Du côté du style, il est vrai que la nouvelle 900 semble avoir perdu en caractère par rapport à l’ancienne. Mais pour gagner des parts de marché, il faut savoir mettre un peu d’eau dans son vin, d’autant que malgré tout, la 900 NG garde une forte identité Saab. Pour tout dire, elle m’avait particulièrement plu en 1993 lors de sa présentation, savant mélange entre modernité et tradition. On doit son dessin à deux designers. Le premier, Björn Envall, avait esquissé l’avenir de la 900 avec le Concept EV-2 (à ne pas confondre avec l’EV-1, lire aussi : Saab 900 EV-1), tandis que le norvégien Einar Hareide l’avait adapté à la production avec le dessin que nous connaissons tous aujourd’hui. Alors bien sûr, elle n’est pas aussi décalé que la précédente 900, mais elle en reste une superbe évolution tout en s’adaptant au marché et à la demande.

900 12

Côté moteurs, et si l’on met à part la version V6 utilisant quasiment à l’identique un moteur Opel de 2,5 litres atmosphérique et 170 ch sous la dénomination B258I, la nouvelle 900 reste fidèle à la tradition Saab. Les 4 cylindres d’origine Saab (moteur H, dans de nouvelles déclinaisons) sont disponibles en atmosphérique (B204I de 2 litres et 130 ch puis B206I de 133ch et B234I de 2,3 litres et 150 ch, tous à 16 soupapes) et bien entendu en turbo (B204L 2 litres 16s Turbo de 185 ch), de quoi largement s’amuser à l’époque. Il faudra cependant attendre la 9-3 en 1998 pour voir apparaître des moteurs diesels !

900 10

La 900 NG inaugure aussi l’ordinateur de bord maison appelé SID (rien à voir avec l’âge de glace, même si le Saab Information Display est au moins aussi énervant que le paresseux éponyme), doté d’une fonction qui reste encore un mystère pour moi : le Night Panel, permettant d’éteindre quasi toutes les lumières de l’habitacle pour une meilleure conduite de nuit. D’expérience, je peux vous dire que cette fonction est plus flippante qu’autre chose ! Les traditions restent tenaces, et la 900 NG conserve le contacteur entre les deux sièges avant.

900 11

Côté carrosserie, ne sont proposées aux début que les versions 3 portes (coupé?) et 5 portes. Au début, la 900 NG cohabite avec la 900 Cabriolet « Classic ». Cette dernière, fabriquée par le finlandais Valmet (lire aussi : Valmet) et dispraîtra en 1994. La version NG n’arrivera quant à elle qu’en 1996. Force est de constater que le dessin initial s’adapte très bien à une variante « convertible », et la 900 NG Cabriolet est particulièrement séduisante !

900 03 Cabriolet

Les finitions Saab sont assez simples : trois finitions seulement, avec la 900i en entrée de gamme, la S au milieu et la SE en haut. Côté séries spéciales, on retrouvera une version Monte Carlo sur le cabriolet, avec son jaune spécifique, et une version Talladega qui rajoutait quelques équipements spécifiques (châssis sport, jantes 6 branches, becquet arrière). En 1998, la Saab 900 NG tire sa révérence après 273 568 exemplaires… Enfin, elle ne disparaît pas totalement hein ! La Saab 9-3 qui lui succède lui ressemble étrangement, malgré de nombreux changements : 1100 points seront changés ou améliorés par rapport à sa devancière. Je reparlerais bientôt (mais en attendant, lire aussi : Saab 9-3 Viggen) !

La 900 NG Cabriolet dans sa livrée jaune Monte Carlo !La 900 NG Cabriolet dans sa livrée jaune Monte Carlo !

Toujours est-il que la 900 NG est une voiture à collectionner (ou à sauvegarder) avant tout le monde : joliment dessinée, très typée Saab tout en devenant un peu plus conventionnelle, fiable, avec des moteurs Turbo tout à fait « dans l’esprit », elle a tout pour plaire à un saabiste ou pour séduire un nouveau venu. Certains lui préféreront toujours la Classic, quand d’autres opteront pour une plus moderne 9-3, mais vus les tarifs relativement bas de ce modèle, ce serait dommage de se priver, surtout en cabriolet qui, avec ses 4 places, fera le bonheur des familles en été !

 

Autos similaires en vente

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

212 000 km

1991 PORSCHE 944 s2 S2

27 900 €
212 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


29 déc. 2022 - 19:55
Fascaga54

Il y a une erreur dans un commentaire. le cabriolet 900 NG est arrivé avant 1996. le mien est immatriculé du 23/01/1995. il me semble que le cabriolet est sorti en 1994.

29 déc. 2022 - 19:43
Fascaga54

Je suis l’heureux propriétaire d’un Saab 900 NG 2.3 16 S de 150 ch cabriolet de 1995 que je restaure actuellement. cette voiture destinée à la casse a passé le Contrôle technique haut la main. Il me reste des choses à faire au niveau cosmétique.

9 déc. 2022 - 15:34
Thomas

Bonjour Bertrand,
Tout d’abord merci pour votre chaleureux retour sur notre article, nous sommes ravis qu’il vous plaise !
Toute l’équipe vous souhaite une excellente journée.
Cordialement, Thomas de CarJager

9 déc. 2022 - 13:50
Bertrand M

Votre article est de loin le meilleur et le plus objectif de tout ce que j’ai déjà pu lire sur cette Saab 900 NG . Bravo pour votre expertise ! j’ai hâte de lire votre prochain article sur la SAAB 9-3 OG que vous mentionnez.