We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




VAM Pacer 282ci : la plus puissante et la plus rare !

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 28 févr. 2015

Les français ont découvert l’AMC Pacer grâce à son sympathique et dynamique importateur, Jean Charles, qui n’hésitait pas à comparer l’arrière de cette étrange compacte américaine au postérieur d’une femme. Il fit rouler Brigitte Bardot en Pacer, mais aussi Coluche. On en retrouvera d’ailleurs un exemplaire dans le film culte « L’Aile ou la cuisse ». Compacte pour une américaine, disponible uniquement en trois portes, équipée de 6 cylindres en ligne ou de V8, elle avait de quoi perturber l’acheteur américain (trop européenne) ou l’acheteur français (trop grosse et trop gourmande pour une compacte). Malgré cela, Jean Charles réussit à en écouler près de 3000 exemplaires sur le marché français.

La fameuse publicité de Jean Charles !La fameuse publicité de Jean Charles !

Mais ce n’est pas son aventure française qui m’intéresse aujourd’hui, mais plutôt son aventure mexicaine. Lancée en 1975 aux Etats-Unis, la Pacer devient mexicaine dès 1976 sous le nom de VAM (Vehiculos Automotores Mexicanos) et ce jusqu’en 1979 ! Fabriquée sur place, elle avait des différences notables avec les Pacer américaines du moins mécaniquement : pas de V8 disponible (un 5 litres de 120 ch), ni même les 6 cylindres américains (allant de 3,8 litres et 90 ch à 4,2 litres et 120 ch), mais un original 282 ci (4,6 litres) de 174 chevaux, ce qui en fait la Pacer la plus puissante jamais construite !

L'AMC Pacer à son lancement en 1975 aux USAL’AMC Pacer à son lancement en 1975 aux USA

Arriver à comprendre la production automobile latino-américaine est parfois difficile. Il faut dire qu’il n’existe pas toujours beaucoup de documentation, et que les propriétaires et les noms de marques ont valsé aussi souvent que les juntes militaires dans une république bananière ! C’est notamment le cas de VAM qui a commencé son existence sous le nom de Willys Mexicana en 1946, en important des Jeep Willys au Mexique. A partir de 1950, la société commence à les assembler sous licence Willys. Le succès des Jeep amène la société mère, la Somex (Sociedad Mexicana de Credito Industrial) à construire en 1953 une large usine, base de l’expansion de la future VAM.

Vam Pacer 02 X Edicion

En 1963, Willys Americana est nationalisée, et prend le nom de VAM. Le gourvernement signe un accord avec AMC, qui prend 40 % des parts de la société. A cette époque, VAM produits des Jeep biensûr, mais aussi des Rambler (lire aussi : Renault Rambler), et, fait peu connu, des Peugeot et des Datsun. A partir de cette date, VAM va picorer dans la gamme AMC pour proposer ses propres modèles, produits localement, comme la Gremlin ou bien la Pacer. Cette dernière ne se vendra pas très bien au Mexique : trop luxueuse sans doute, et trop gourmande. Comme aux Etats-Unis, ses ventes chuteront rapidement pour n’atteindre que 619 exemplaires en 1979, sa dernière année de production.

Vam Pacer 03

De toute façon, les choses vont mal pour VAM, pris dans la tourmente d’un AMC malade. Renault grimpe au capital de l’américain pour finir par en prendre le contrôle, détenant par ce biais là les fameux 40 % de VAM. La dévaluation du peso en 1982 n’arrange rien à l’affaire, et finalement Renault prendra le contrôle total de VAM pour liquider l’affaire avant la vente d’AMC à Chrysler en 1987 (à mon avis, il y eut un accord avec le gouvernement mexicain pour faire le sale boulot, mais ce n’est que mon avis).

VAM Pacer 01

Mais revenons à la VAM Pacer ! Difficile de savoir combien d’exemplaires furent réellement construits durant ses 4 années de production. Seul élément de comparaison, la VAM Gremlin qui dans cette période voyait osciller ses ventes entre 4 et 6 000 exemplaires par an. La Pacer étant un échec au Mexique aussi, on peut imaginer ses ventes inférieures, jusqu’à tomber à ces fameux 619 derniers exemplaires fabriqués en 1979.

Pacer 01

La Pacer mexicaine est assez recherchée des amateurs, car son moteur de 174 chevaux fait d’elle un modèle bien particulier (et beaucoup plus rare). Le graal serait d’obtenir une luxueuse « Limited Edition X » produites en série limitée à 250 exemplaire en 1979. Rouler en AMC Pacer est déjà en soi très original, alors imaginez-vous rouler dans une VAM Pacer Limited Edition X, profitant d’un 6 cylindres plus puissant encore (mais pas moins gourmand) ?

Autos similaires en vente

1967 MG B Roadster

24 900 €

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

1973 TRIUMPH Tr6

24 900 €

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

1964 AUSTIN-HEALEY 3000 BJ7

63 900 €

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article