Partager cet article




Retour

La variété pimente la vie

Daniel Brooks - 10 août 2022

La nouvelle Alpine A110 est vraiment une auto intéressante. Mais on peut dire la même chose au sujet d’une Porsche 911 Targa de 1971. Et puis aussi, une Ferrari Mondial cabriolet, c’est super sympa. Chez CarJager, nous sommes là pour vous aider à vendre ou à acheter ces autos, quoi qu’il arrive.

Alpine A110 vue de derrière

C’est ce que notre ami Olivier s’est certainement dit. Suite à la vente par CarJager de son Alpine A110 la semaine dernière, il nous a demandé de lui trouver un cabriolet Ferrari Mondial. Pourquoi pas ? « Je voulais une 2+2 pour pouvoir emmener le chien. Ce modèle représente un très bon rapport qualité/prix. Maxime de chez vous m’en a trouvé une. Il organise une expertise pour nous assurer de la qualité de cette auto. L’importance dans l’esprit du collectionneur actuellement, c’est le plaisir que va lui procurer l’auto, mais aussi le côté investissement. Posséder une auto de collection, c’est un peu comme avoir un tableau ancien dans son salon. On ne sait pas comment le marché va évoluer, mais je pense que ça va bien se passer. »

Zoom sur la jante de l'Alpine A110

La nouvelle Alpine A110, présentée par Renault en 2017, est très réussie. Le projet a été très longtemps attendu par les fans du constructeur de Dieppe. Celle d’Olivier est la version standard de 2020 avec son moteur quatre-cylindres turbo de 1,8 litre de cylindrée, qui développe 252 chevaux et autorise une vitesse maximale de 250 km/h. Sa transmission robotisée à 7 rapports propulse ce petit coupé sportif de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. « Je voulais une bonne petite voiture. Je voulais le luxe et le confort ; je n’ai pas installé l’échappement sport. Alors, comme j’ai pu en obtenir un très bon prix, je l’ai vendue. »

Intérieur de l'Alpine A110

« Comme CarJager a très bien vendu ma Porsche 911 Targa en octobre 2020, j’ai à nouveau fait appel à vous pour la vente de mon Alpine. J’aurais pu la vendre moi-même, mais je ne voulais surtout pas devoir gérer les coups de fil et répondre à toutes les questions des acquéreurs potentiels. Faire le tri des acheteurs, ça ne m’intéresse pas. C’est Erwan de chez vous qui s’en est occupé. Et très bien d’ailleurs. Il a trouvé un jeune qui n’avait jamais eu ce type d’auto auparavant. Il est venu la chercher lui-même. Il l’a prise et il est reparti avec par la route. »

Zoom trois quarts arrière, on y voit le drapeau français sur la carrosserie

« Dans une autre vie, j’ai eu une Alfa Duetto. C’était au début des années 1990. Et puis j’ai roulé en Porsche 2,7 litres de 1976. Je ne l’ai pas beaucoup aimée, il faut dire. J’ai préféré la 2,2 litres qui est arrivée plus tard. Mais aujourd’hui, je me dis que chez Porsche, je n’aime que des modèles d’avant 1973… »

Vue de face de l'Alpine A110

Et cette Ferrari Mondial ? « Je n’ai jamais eu de Ferrari. Il faut acheter quand ce n’est pas le moment… C’est-à-dire que c’est en hiver qu’il faut rechercher un cabriolet, pas au début de l’été. C’est pourquoi j’achète la Mondial maintenant. On va la faire rouler cet hiver quand même. On n’est pas loin de la forêt de Rambouillet. Il y a beaucoup de voitures anciennes de toutes sortes dans ce coin-là. »

Trois quarts arrière de l'Alpine A110

Les autos sont faites pour rouler et c’est bien le sentiment d’Olivier :  « J’ai fait plusieurs fois la Coupe des Alpes et d’autres rallyes en Suisse. J’ai aussi fait le Rallye de Paris avec la Targa. On en a gardé de très bons souvenirs et j’ai de très belles photos. Il y a beaucoup de belles autos lors de ces manifestations. »

Zoom sur les compteurs

La Ferrari Mondial a été produite de 1980 à 1993, toutefois le modèle cabriolet n’a été commercialisé qu’à partir de 1983. Avec seulement 2526 exemplaires construits, dont 80 % pour le marché américain, les versions européennes sont très rares. Celle d’Olivier en fait partie : « J’ai pris ma retraite relativement jeune. Le modèle de chez Ferrari que je préfère, c’est la Dino 246 GTS — Dino, mais Ferrari quand même. Mais c’est un autre budget. La Mondial est très bon marché et, de toute façon, on voulait une 2+2 pour notre chien. L’achat de cette Ferrari nous fait très plaisir. »

Espérons que le chien l’apprécie quand même. Remarquez, on peut toujours vous chercher autre chose, Olivier.

Zoom sur la sellerie

Texte : Daniel Brooks

Photos : Nino Hamet

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article