We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Pontiac Fiero Mera: presque une Ferrari 308 !

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 31 août 2022

Lorsqu’on parle de contrefaçon, qu’elle soit automobile ou non, on pense souvent aux chinois, passés maîtres dans l’art de copier sans vergogne. Pourtant, dans les années 80, le copycat était un sport… américain. De nombreuses officines proposaient chez l’Oncle Sam des répliques de plus ou moins bonnes qualités, ou bien des évocations, comme notre compatriote Clénet (lire aussi : Clénet), mais l’une des plus célèbres d’entre elles, par son caractère « quasi officiel », fut sans doute la Pontiac Fiero Mera !

La Pontiac Fiero, qui sert de base à la Mera, copie de la Ferrari 308 GTS !La Pontiac Fiero, qui sert de base à la Mera, copie de la Ferrari 308 GTS !

Lorsqu’en 1984 Pontiac présentait son petit coupé Fiero à moteur central (4 cylindres 2,5 litres et 93 ch, ou V6 2,8 litres et 142 ch), ce fut immédiatement un véritable succès, avec plus de 136 000 exemplaires vendus la première année (et 370 168 exemplaires au total entre 1984 et 1988). Il faut dire qu’avec la Fiero, Pontiac proposait une voiture « à l’européenne » pour un tarif très « américain ». Malgré les faibles puissances des moteurs, il y avait déjà de quoi s’amuser, et la ligne de la Fiero, rappelant furieusement la Fiat/Bertone X1/9, lui donnait une certaine allure.

Catalogue de la Pontiac Mera de 1987

Evidemment, l’architecture de la Fiero donna rapidement des idées aux petits malins. La Fiero deviendra la base de nombreuses transformations et répliques, mais il y eut une qui marqua les esprits plus que d’autres. En 1986, Bob Bracey, à la tête de la société Corporate Concepts, eut l’idée ingénieuse de concevoir un kit carrosserie permettant de transformer la petite Fiero en une Ferrari 308 « look like ». Mais plutôt que de vendre de façon indépendante son idée, en kit et à monter sur des voitures d’occasion, Bob se lia avec les concessionnaires Pontiac pour offrir son kit carrosserie comme une véritable option, à monter sur une Fiero GT neuve !

Les Mera en cours de finition chez Corporate Concepts !Les Mera en cours de finition chez Corporate Concepts !

C’est ainsi que le réseau de dealers Pontiac se mit à vendre des « copies » de Ferrari 308 GTS, sous le nom de Pontiac Fiero Mera, sans en avoir demandé l’accord à la vénérable marque de Maranello, au prix imbattable de 24 950 $ ! Si de nombreuses différences existent entre la copie et l’originale (ne serait-ce que la taille, mais aussi le pare-choc avant par exemple, ou au niveau des entrées d’air), l’impression générale permettait de tromper le quidam sans grande difficultés.

Avouez que la copie n'est pas trop mauvaise, surtout sur une base Fiero !Avouez que la copie n’est pas trop mauvaise, surtout sur une base Fiero !

Proposée dès 1987 au catalogue, il s’en vendit 88 exemplaires cette année là, sur la base d’une Pontiac GT, avec le V6 de 142 ch. Profitant de l’engouement pour la série Magnum encore diffusée sur la chaîne CBS (lire aussi : Magnum), les concessions Pontiac vont ensuite vendre 159 exemplaires de la Mera en 1988, sur la base de la Fiero Formula cette fois-ci. Mais deux événements vont stopper la belle aventure.

Catalogue de la Mera

Tout d’abord, Pontiac décida d’arrêter la production de la Fiero en 1988, préparant le lancement d’une nouvelle sportive abordable, la Firebird 4 (la Fiero servira de base au prototype). Mais surtout, Ferrari ne voyait pas d’un bon œil cette copie de la 308, et attaqua Corporate Concepts pour contrefaçon. L’affaire se réglera finalement à l’amiable, Corporate Concepts acceptant de cesser la production de la Mera.

Fiero Mera jaune de trois quarts avant

Aujourd’hui, trouver une Fiero Mera relève de la gageure vue la faible production (247 exemplaires), mais avouez que ce serait amusant d’en avoir une dans sa collection de bizarreries ! Surtout que son histoire est plutôt rigolote avec son côté « officiel » via le réseau Pontiac, et son côté « contrefaçon » via le procès intenté par Ferrari. Si jamais vous en croisez une au détour d’une rue américaine, pensez-y !

Autos similaires en vente

1956 PONTIAC Chieftain Coupé 2 portes sans montants

25 000 €

Petite annonce d’un particulier. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article