Citroën La Dalat: la perle de l’Orient aux origines africaines !

Vendredi 8 avril 2016
Retour

On connaît bien l’histoire de la Mehari, dont Citroën (ab)use aujourd’hui avec son ersatz électrique à la sauce Bolloré (lire aussi : Citroën Mehari et Citroën e-Mehari) mais pour bien faire, il aurait fallu creuser un peu plus dans l’histoire de Citroën. Bolloré, parti des bords de l’Odet en fabriquant du papier à rouler (OCB) ou du papier bible (que ma famille utilisait pour imprimer bibles et missels dans le Berry), s’est ensuite fait un nom en Afrique dans le transport, la logistique ou les plantations, particulièrement en Côte d’Ivoire… berceau de la Citroën Baby-Brousse.

Dalat 06

En fait, la Mehari n’est pas, à sa sortie en mai 1968, si innovante que cela car depuis 1963, la Baby Brousse est fabriquée par les Ateliers et Forges de l’Ebrié et ses promoteurs, messieurs Letoquin et Lechanteurin sur la base de l’Ami 6 (lire aussi : Citroën Ami 6). Il ne s’agit pas d’un véhicule de loisir, mais bel et bien d’un véhicule utilitaire (en métal) dont Citroën va racheter les droits en 1969 pour lancer la FAF (Facile à fabriquer) destinée aux pays émergents. Voilà pour le raccourci généalogique.

Dalat 02

Mais aujourd’hui, ce n’est pas la Baby-brousse qui m’intéresse (fabriquée à 31 305 exemplaires entre 63 et 79 en Côte d’Ivoire), ni même la FAF ou bien sa descendance grecque Namco Pony (lire aussi : Namco Pony), mais sa version vietnamienne, la Citroën La Dalat produite à Saigon à partir de 1970 !

Dalat 03

Oui vous avez bien lu : au Vietnam. Depuis 1936, Citroën dispose là bas d’une filiale de distribution, la Société Automobile d’Extrême Orient, et malgré le départ des français d’Indochine, continue à exporter ses voitures vers la perle de l’Orient. Je vous le rappelle : depuis 68, Citroën fabrique la Mehari, et depuis 69, elle dispose des droits de la Baby-Brousse ! Le directeur de Citroën à Saigon, devenu Xe Hoi Citroën Cong Ty, Jacques Duchemin, se décide lui aussi à lancer sa FAF, en collaboration avec les Chantiers et Ateliers Réunis d’Indochine (CARIC) qui en assurent la production, et la nomme « La Dalat » (Dalat est une ville du Sud Vietnam, connue pour sa cathédrale et son marché).

Dalat 04

La Dalat est donc une Baby-Brousse à la sauce aigre douce, une FAF façon nem, mais surtout une vraie indochinoise, puisque plus de 40 % de ses composants étaient fabriqués localement. Seuls les organes vitaux de la voitures étaient importés de France (moteur, transmission, direction, freins notamment).

FAF 06 Dalat

Si la Mehari est petit à petit devenue une voiture de loisir, la Dalat est, elle, toujours restée un utilitaire, disponible en 2 ou 4 places, et en plusieurs carrosseries, pick up ou berline, fourgon ou minibus selon les désirs des clients friands de sa simplicité et des possibilités de carrosseries officielles ou non. Véhicule pas cher, et « façile à fabriquer », sorte de véhicule socialiste avant l’heure, il mourra pourtant sous les coups de boutoir du communisme. La chute de Saigon, et le départ des américains du Vietnam sonneront le glas de la Dalat, qui cessera d’être fabriquée en 1975 après presque 5000 exemplaires produits !

Dalat 05

Aujourd’hui, il est amusant de croiser ces vestiges coloniaux dans les rues de Saigon ou de Dalat justement, et malgré les faibles volumes de production (moins de 1000 par an pendant 5 ans), il n’est pas rare de tomber sur une Dalat au Vietnam, aux côtés de vieilles Tractions qui font de la résistance dans un pays ou rien ne se perd, et tout s’entretient pour « servir ».

Le fameux marché de la ville de Dalat (ou Da Lat)
Le fameux marché de la ville de Dalat (ou Da Lat)

Si vous avez l’occasion d’en sauver un exemplaire, faites le car les Baby-Brousse, FAF, Pony, Yalan ou Dalat ont tendance à disparaître de la mémoire collective pour ne laisser place qu’à sa glorieuse version Mehari !

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

3 commentaires

Nabuchodonosor

Le 08/04/2016 à 17:06

notre passé indochinois nous saute parfois à la gueule lorsque l’on arpente le Vietnam; Je me souviens d’un retour sur Hanoï après avoir traversé le fleuve rouge, où m’apparurent deux magnifiques Citroën traction limousine d’un bleu nuit profond qui trônaient devant l’entrée d’un non moins splendide Hôtel aux relents coloniaux, le Légende Métropole… A l’époque on pouvait se faire le tour de la ville sur la banquette arrière, je ne sais pas si c’est toujours le cas.

Franck Kegelart

Le 15/05/2017 à 07:15

La Dalat n’est pas vraiment « morte sous les coups de boutoir du communisme », le pays réunifié continuant sa fabrication sous la marque… Saîgon. Les Vietnamiens proposeront même une étonnante version berline inédite. Pour plus de renseignements, cfr l’ouvrage de Colboc et Ruchaud « Les Citroën du monde » paru en 2006 chez ETAI…

Laisser un commentaire