Doninvest Orion M: des Berlingo pour la Russie

Samedi 26 novembre 2016
Retour

Si vous lisez régulièrement Boîtier Rouge, vous connaissez donc la marque ruse TagAZ, qui a produit sous licence Ssangyong le Musso, entre 2008 et 2011 (lire aussi : Ssangyong Musso), et qui propose aujourd’hui une drôle de berline (entre autres), sorte de Panamera du pauvre, l’Aquila (lire aussi : TagAZ Aquila). La marque russe produit aussi des modèles coréens (Hyundai), ou chinois (Byd) sous la marque Vortex. Basée à Taganrog, près de la mer d’Azov, TagAZ n’a pas toujours existé sous ce nom. Auparavant, les voitures produites à Taganrog portaient le nom de la holding propriétaire de l’usine, Doninvest.

Le plan produit de Doninvest / TagAZ depuis sa création. Avec une erreur: le Berlingo ne sera construit que dans sa version 1ère génération
Le plan produit de Doninvest / TagAZ depuis sa création. Avec une erreur: le Berlingo ne sera construit que dans sa version 1ère génération

Bref, c’est en lisant l’excellent livre de Frederick Llorens (lire aussi : « Taxis Cultes ») qu’un détail m’a sauté aux yeux : durant les années 2000 circulaient à Moscou, comme taxis, des Doninvest Orion M, version russe de notre bon vieux Citroën Berlingo, descendant du mythique C15 (lire aussi : Citroën C15). Ni une ni deux, j’ai décidé de fouiner un peu. Voici donc l’histoire (rapide, car les informations sont relativement rares) de l’Orion M.

Un Berlingo / Orion M en production dans les usines TagAZ
Un Berlingo / Orion M en production dans les usines TagAZ

orion-m-09orion-m-10Désireux de se diversifier, le groupe industriel Doninvest décide de s’attaquer à la production d’automobiles sous licence en 1997. C’est tout d’abord avec le coréen Daewoo que Doninvest va travailler. En septembre 1998 sort la Doninvest Assol (une Daewoo Lanos), puis la Kondor (Daewoo Leganza) qui aura une vie très brève, et l’Orion (une Daewoo Nubira) qui deviendra le fer de lance de la gamme Doninvest. Mais très rapidement, les dirigeants de Doninvest cherchent à compléter la gamme (qui se vend mal) par un véhicule utilitaire, disponible aussi en version familiale. D’autant que les ventes ne sont pas glorieuses pour l’instant (598 exemplaires produits au total en 1999).

C’est vers le groupe PSA que Doninvest va se tourner, lequel ne se fait pas prier pour refourguer en CKD des Citroën Berlingo. Dès fin 99, les premiers Berlingo vont tomber des chaînes de l’unzine de Taganrog. Etrangement, ils seront d’abord badgés Citroën, avec leurs chevrons bien visibles. Ce n’est qu’un peu plus tard que les Berlingo deviendront des Orion M, perdant les chevrons pour le logo Doninvest, avec une calandre légèrement retravaillée. On sait donc désormais qu’un certains nombres d’exemplaires serviront de taxi à Moscou.

orion-m-01

Le Berlingo/Orion M était proposé avec deux moteurs bien connus : un 1.4 essence de 75 ch, et le 1.9 diesel pour la version « cargo » tôlée. Il semblerait qu’environ 800 à 1000 exemplaires seront produits, sans certitude. D’ailleurs, la fin de la production de l’Orion M varie selon les sources (pourtant russes) : 2002 ou 2003. L’Orion M n’aura donc pas révolutionné l’automobile russe. Pourtant, Doninvest semble être suffisamment satisfait de ce premier partenariat avec PSA pour envisager de produire sous licence la Xsara. Ce projet n’aboutira jamais, et la collaboration entre Doninvest Avto (qui deviendra TagAZ) et PSA cessera, Peugeot ayant d’autres ambitions en Russie.

orion-m-11

Aussi, ne soyez pas surpris, à Moscou ou ailleurs, de croiser ces fourgonnettes familières dotées d’un drôle de badge. Elles sont rares (vue la faible production), mais on en trouve à vendre (surtout celles badgées Citroën, qui semblent avoir représenté la majorité de la production) dans les petites annonces russes. Mais j’avoue qu’il faudrait là être un sacré malade des chevrons pour partir en quête d’un tel véhicule. C’est vous qui voyez !

 

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

11 commentaires

L abbé Taillere

Le 26/11/2016 à 13:17

Comme d hab…. SUPER ARTICLE !!!! Comme d hab depuis que je connais ton site ….j’en ai pour une heure de consultations et de découvertes ou redécouvertes des anciens articles !! Bravo

Paul

Le 26/11/2016 à 13:27

Super, car c’est un peu le but 😉

Nabuchodonosor

Le 26/11/2016 à 13:44

Oui, on se régale et on s’instruit.
Merci Paul.

Lelillois

Le 26/11/2016 à 16:00

Bonjour à Toutes et à Tous ,

Un bien beau travail que ce blog pour tous les « fondus » de « bagnoles » , toujours un régal de découvrir les nouveaux articles et de se replonger dans les anciens , en un mot « chapeau »

Paul

Le 26/11/2016 à 16:05

Merci à vous tous 😀

Wolfgang

Le 27/11/2016 à 00:37

Je suis allé 2 x en Russie ces dernières années.
On y voit peu PSA.
On voit surtout de la bagnole allemande et asiatique et des bagnoles russes.
A part la Logan qui est construite là bas, on voit peu de françaises. Assez peu d’américaines aussi hormis les Dodge Caravan.

Olivier

Le 27/11/2016 à 00:43

Pour bien connaître Moscou, certes nous y voyons beaucoup d’allemandes mais la capitale est une concession Lexus à ciel ouvert… c’est assez surprenant.

Wolfgang

Le 27/11/2016 à 14:35

Oui, beaucoup d’asiatiques. Lexus ça ne m’avait pas frappé, mais beaucoup de Kia par exemple.
Et puis sur le pk de l’aéroport on voir la dernière Classe S AMG à côté de la Lada « classique » qui coute 3 000 € neuve… Beaucoup de contraste dans les niveaux de vie.
En tout cas, peu de PSA sur ce marché capital, c’est bien dommage…

Manuel

Le 19/11/2017 à 22:02

Les Berlingo sous logo Citroën visibles dans les PA sont peut-être tout simplement d »ex-imports en seconde main d’Europe de l’Ouest, comme semble t-il beaucoup d’autos que l’on voit là-bas (la partie orientale recourant elle aux imports ex-Japon)

Paul

Le 19/11/2017 à 22:54

c’est moi où tu n’as pas lu l’article ?

Manuel

Le 19/11/2017 à 23:27

Article lu, si (et suis lecteur fanatique de BR) mais pour moi il y a bien trop de Berlingo chevronnés dans les rues russes pour qu’elles soient toutes des Doninvest. Et certains indices trahissent leur première vie ailleurs… Et ils ne sont pas les seuls en ce cas.

Laisser un commentaire