We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Doninvest Orion M: des Berlingo pour la Russie

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 26 nov. 2016

Si vous lisez régulièrement Boîtier Rouge, vous connaissez donc la marque ruse TagAZ, qui a produit sous licence Ssangyong le Musso, entre 2008 et 2011 (lire aussi : Ssangyong Musso), et qui propose aujourd’hui une drôle de berline (entre autres), sorte de Panamera du pauvre, l’Aquila (lire aussi : TagAZ Aquila). La marque russe produit aussi des modèles coréens (Hyundai), ou chinois (Byd) sous la marque Vortex. Basée à Taganrog, près de la mer d’Azov, TagAZ n’a pas toujours existé sous ce nom. Auparavant, les voitures produites à Taganrog portaient le nom de la holding propriétaire de l’usine, Doninvest.

Le plan produit de Doninvest / TagAZ depuis sa création. Avec une erreur: le Berlingo ne sera construit que dans sa version 1ère générationLe plan produit de Doninvest / TagAZ depuis sa création. Avec une erreur: le Berlingo ne sera construit que dans sa version 1ère génération

Bref, c’est en lisant l’excellent livre de Frederick Llorens (lire aussi : « Taxis Cultes ») qu’un détail m’a sauté aux yeux : durant les années 2000 circulaient à Moscou, comme taxis, des Doninvest Orion M, version russe de notre bon vieux Citroën Berlingo, descendant du mythique C15 (lire aussi : Citroën C15). Ni une ni deux, j’ai décidé de fouiner un peu. Voici donc l’histoire (rapide, car les informations sont relativement rares) de l’Orion M.

Un Berlingo / Orion M en production dans les usines TagAZUn Berlingo / Orion M en production dans les usines TagAZ

orion-m-09orion-m-10Désireux de se diversifier, le groupe industriel Doninvest décide de s’attaquer à la production d’automobiles sous licence en 1997. C’est tout d’abord avec le coréen Daewoo que Doninvest va travailler. En septembre 1998 sort la Doninvest Assol (une Daewoo Lanos), puis la Kondor (Daewoo Leganza) qui aura une vie très brève, et l’Orion (une Daewoo Nubira) qui deviendra le fer de lance de la gamme Doninvest. Mais très rapidement, les dirigeants de Doninvest cherchent à compléter la gamme (qui se vend mal) par un véhicule utilitaire, disponible aussi en version familiale. D’autant que les ventes ne sont pas glorieuses pour l’instant (598 exemplaires produits au total en 1999).

C’est vers le groupe PSA que Doninvest va se tourner, lequel ne se fait pas prier pour refourguer en CKD des Citroën Berlingo. Dès fin 99, les premiers Berlingo vont tomber des chaînes de l’unzine de Taganrog. Etrangement, ils seront d’abord badgés Citroën, avec leurs chevrons bien visibles. Ce n’est qu’un peu plus tard que les Berlingo deviendront des Orion M, perdant les chevrons pour le logo Doninvest, avec une calandre légèrement retravaillée. On sait donc désormais qu’un certains nombres d’exemplaires serviront de taxi à Moscou.

orion-m-01

Le Berlingo/Orion M était proposé avec deux moteurs bien connus : un 1.4 essence de 75 ch, et le 1.9 diesel pour la version « cargo » tôlée. Il semblerait qu’environ 800 à 1000 exemplaires seront produits, sans certitude. D’ailleurs, la fin de la production de l’Orion M varie selon les sources (pourtant russes) : 2002 ou 2003. L’Orion M n’aura donc pas révolutionné l’automobile russe. Pourtant, Doninvest semble être suffisamment satisfait de ce premier partenariat avec PSA pour envisager de produire sous licence la Xsara. Ce projet n’aboutira jamais, et la collaboration entre Doninvest Avto (qui deviendra TagAZ) et PSA cessera, Peugeot ayant d’autres ambitions en Russie.

orion-m-11

Aussi, ne soyez pas surpris, à Moscou ou ailleurs, de croiser ces fourgonnettes familières dotées d’un drôle de badge. Elles sont rares (vue la faible production), mais on en trouve à vendre (surtout celles badgées Citroën, qui semblent avoir représenté la majorité de la production) dans les petites annonces russes. Mais j’avoue qu’il faudrait là être un sacré malade des chevrons pour partir en quête d’un tel véhicule. C’est vous qui voyez !



Autos similaires en vente

187 000 km

1992 PEUGEOT 205 cti Cabriolet

14 900 €
187 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article