We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Hobbycar Passport : en route pour le futur

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 4 mars 2014

Hobbycar était un constructeur français atypique qui produisait dans son usine du Loir et Cher une curieux engin, le B612, lancé en 1992. S’il s’agissait officiellement d’une voiture (dôtée de 4 roues, d’un volant et d’un moteur Peugeot, lire aussi: Hobbycar B612), c’était aussi un bateau grâce à ses capacités amphibies. Désireuse d’élargir sa gamme et d’augmenter ses volumes de production, la marque au Petit Prince (présent sur son logo), présentait en 1994 le Passport .

Si aujourd’hui rien ne paraît révolutionnaire, habitués que nous sommes à voir circuler des monospaces compacts, voire très compacts, ce fût à l’époque un choc : la Renault Scénic n’était pas encore sortie, et les monospaces rimaient encore avec Renault Espace, ou Chrysler Voyager, capables d’emmener sept personnes au long cours. D’autres s’étaient essayés au luxe sur le créneau, mais sur avec des ambitions plus grandes, comme le De La Chapelle Parcours.

Le Hobbycar Passport est original à plus d’un titre. D’une part son traitement luxueux (intérieur cuir, téléphone et fax) désigne clairement une cible « business » ce qui tranche avec l’idée « familiale » que l’on se fait à l’époque du monospace. D’autre part, ses caractéristiques techniques la classe d’emblée parmi les sportives, avec son 2 litres turbo d’origine Opel développant 204 ch et permettant d’accrocher les 220 km/h, sa boîte 6 vitesses et surtout sa transmission intégrale (le moteur comme la transmission venaient de l’Opel Calibra 4×4). Enfin, son système original de portes coulissantes sans montant central permettait d’accéder facilement à toutes les places. Son prix : 280 000 F HT à l’époque.

Malheureusement, ce modèle n’entrera jamais en production (malgré des prévisions de 1200 véhicules pour 1996), la société rencontrant des problèmes financiers dus à la fiabilité aléatoire du B612 (et à certains contrats manqués dans les pays du Golfe). La marque disparaîtra en 1996, et le projet Passport avec elle, et c’est bien dommage. Le magazine Youngtimers a pu en faire un essai récemment… Les veinards !

Autos similaires en vente

187 000 km

1992 PEUGEOT 205 cti Cabriolet

14 900 €
187 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article