We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Peugeot 404 Coupé : l’oubliée de Turin

Paul Clément-Collin - 29 juil. 2022

La Peugeot 404 Coupé est une superbe voiture, avec des airs de Ferrari sous certains angles. Pourtant, son aura n’est sûrement pas aussi forte que celle de son héritière, la 504 Coupé. Elle est même aujourd’hui éclipsée par sa sœur 404 Cabriolet dans les souvenirs et l’imagerie populaire, comme si elle n’avait jamais existé. Avec la présentation de la Peugeot e-Legend le coupé revient à l’honneur, s’inspirant ouvertement de la 504. Mais en regardant à nouveau la ligne du Coupé 404, on s’aperçoit que les fondamentaux étaient déjà là.

Il faut rendre hommage à une certaine ténacité chez Peugeot. Après l’échec des 203 Cabriolet et coupé (lire aussi : Peugeot 203 Coupé), puis la relative discrétion de la 403 Cabriolet, la marque décida de ne pas baisser les bras en accordant à sa nouvelle berline 404 les dérivés que sa superbe ligne signée Pininfarina justifiait. Lancée en mai 1960, la 404 était la réaction sochalienne au coup de massue de la présentation en 1955 de la Citoën DS qui ringardisait la 403 d’un seul coup (lire aussi : Citroën DS). Sans rentrer dans l’exubérance des chevrons, le Lion alla frapper à nouveau à la porte de Pininfarina pour un dessin plus moderne, plus « américain », et plus valorisant afin d’offrir une alternative crédible à la DS à une clientèle plus conservatrice, mais désireuse d’un certain standing. Vue l’urgence de la situation et l’obligation d’un temps de développement très rapide, le dessin fut inévitablement un peu inspiré des autres travaux de Pininfarina (Fiat 1800, Austin A55) mais en y ajoutant une personnalité propre.

Avec un temps d’avance, Citroën proposa à partir de 1960 une version cabriolet de la DS vendue dans son réseau mais produite par Chapron (lire aussi : Citroën DS et ID Cabriolet). Peugeot réagissait du tac au tac avec une décapotable dans la gamme 404, en 1961, mais décida aussi de lui adjoindre un coupé, persuadé qu’il existait un marché sur ce créneau pour une telle carrosserie 4/5 places bourgeoise et statutaire. Celui-ci sortira un an après le cabriolet (lire aussi : Peugeot 404 Cabriolet).

Les lignes du cabriolet comme du coupé furent signées Pininfarina évidemment, mais l’organisation industrielle passait elle aussi par l’Italie : les soubassements étaient réalisés à Sochaux, puis envoyés à Turin pour être carrossés, et peints, puis le tout repartait à Sochaux pour la finition et la mécanique, un méccano industriel qui participait à l’augmentation du prix de ces versions. Le coupé était présenté en 1962, mais sa production réelle ne commencera qu’en 1963. Il faudra pourtant attendre 1964 pour voir le rythme de production rejoindre celui du cabriolet (avec 1512 coupés produits contre 1609 décapotables). Cependant, pour l’un comme pour l’autre, la production restait modeste. Le coupé, comme le cabriolet, proposait le moteur de la 404, un 4 cylindres 1.6 litres, en deux versions, carburateur (72 puis 76 ch SAE après 65) ou injection (85 puis 96 ch SAE après 1965). Pas de quoi en faire une sportive, mais avec la petite révision de 1965, le coupé commençait à prendre des forces (grâce à l’injection), avec une vitesse allant jusqu’à 168 km/h. Et il y avait de quoi séduire une clientèle pas forcément attachée à la route cheveux au vent, et plus prompte à se démarquer avec un coupé.

Oui mais voilà, aussi étrange que cela puisse paraître, le coupé était plus cher que le cabriolet, qui lui même (surtout en injection) était bien plus cher que la berline. Mais contrairement aux idées reçues, le coupé réussira à faire presque jeu égal en terme de ventes par année. Malgré une année 1963 catastrophiques (609 ventes), 1964 vit le Coupé rattraper un peu son retard. Et hormis 1965 où les ventes tombèrent à 1095 exemplaires quand le Cabriolet atteignait son record de vente, les autres années (66, 67 et 68) furent assez proches. Au final, le Coupé sera produit à 6837 exemplaires (contre 10 388 pour le cab’). 1968 fut en tout cas la dernière année de fabrication des deux compères : malgré des chiffres plus proches de la petite série, Peugeot fut suffisamment satisfait par ces scores pour envisager de tels dérivés de sa toute nouvelle berline 504 avec là encore Pininfarina à la baguette, preuve que le torchon ne brûlait pas tant que ça entre l’officine italienne et le constructeur français.

D’une certaine manière, la 404 dans son ensemble avait fait le job, et le coupé, bien que confidentiel, avait prouvé qu’il pouvait se vendre malgré un prix élevé, sans démériter face au cabriolet pourtant tellement « sixties ». Peugeot persistera dans cette voie, avec raison sans doute puisque la 504 Coupé inversera la tendance, se vendant mieux que le cabriolet. La faible diffusion du Coupé 404 en fait aujourd’hui un objet rare, aussi bien que désirable par la grâce de son dessin, mais aussi son aspect totalement décalé. Le vrai problème sera surtout d’en trouver un exemplaire, car aujourd’hui il cote bien moins cher, selon LVA (16 000 euros pour une version injection, contre 37 000 pour l’équivalent sans toit en 2018).


CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 404 COUPE INJECTION

Motorisation

Moteur 4 cylindres
Cylindrée 1608 cc
Alimentation Injection Kügelficher
Puissance 85 puis 96 chevaux SAE
Couple

13,9 mkg à 2800 tours minutes

Transmission

Roues motrices Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 4 rapports

Dimensions

Longueur 4496 mm
Largeur 1679 mm
Hauteur 1379 mm
Poids à vide 1080 kg

Performances

Vitesse maxi 158 km/h
Production 6837 exemplaires (62-68) tous moteurs confondus

Tarif

Cote moyenne 2018 14 000 (carburateur) à 16 000 (injection)

Autos similaires en vente

1970 PEUGEOT 304

15 000 €

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

1979 PEUGEOT 504 Série II

43 000 €

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

1974 PEUGEOT 504 c V6 PRV

39 000 €

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article