We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Proton/Lotus : Geely remporte la mise face à PSA

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 30 mai 2017

Après le rachat d’Opel par le groupe français PSA (lire aussi : Peugeot s’offre Opel), ou bien l’accord avec CK Birla en Inde et le rachat de la marque Hindustan/Ambassador (lire aussi : PSA rachète l’Ambassador), on s’attendait presque à ce que notre champion national (revenu dans la course) s’offre le constructeur malais Proton et sa filiale britannique Lotus. Finalement, c’est le chinois Geely qui l’emporte sur le fil, en s’offrant 49,9 % du malais (le solde et donc la majorité restant la propriété de DRB-Hicom).

C’en est donc fini des espoirs de Peugeot en Asie du Sud-Est, du moins pour l’instant. C’est désormais confirmé : la maison mère du constructeur chinois Geely (elle en détient 44 %), mais aussi du suédois Volvo, Zhejiang Geely Holding Group, vient donc de s’inviter au capital de Proton (en tant qu’actionnaire minoritaire donc), mais aussi de prendre le contrôle du constructeur britannique Lotus en rachetant 51 % des parts pour un montant de 59 millions d’euros (l’investissement dans Proton n’est pas encore connu).

Etrangement, cette information est restée relativement discrète (mise à part la presse « boursière », comme Investir, du groupe Les Echos, ou bien boursier.com). Evidemment, l’information a moins de retentissement, puisqu’il s’agit d’une certaine manière d’un échec. Pourtant, ce renouvellement des actionnaires de Proton et de Lotus a son importance.

D’une part, le constructeur chinois (qui a par ailleurs lancé une nouvelle marque récemment, Lynk&Co) s’implante hors de Chine, avec de sérieux arguments. L’Asie du Sud Est dispose d’un potentiel qui intéressait particulièrement PSA justement. D’autre part, après le redressement réussi de Volvo, cela laisse supposer une opération similaire (dans une moindre mesure) avec Lotus. En outre, Lotus dispose d’un sérieux bureau d’étude qui permettra sans doute à Geely de progresser technologiquement. Enfin, et malgré le rachat de Polestar comme marque « performance » de Volvo, peut-être aura-t-on droit un jour à des Volvo-Lotus, comme on eut droit au début des années 90 à la Lotus-Omega devenue mythique (lire aussi : Opel Lotus Omega) ?

Voilà en tout cas une aventure terminée pour Peugeot, malgré une offre ferme. Cela dit, il y a déjà beaucoup de travail avec le redressement d’Opel, et cet échec n’est peut-être pas si mauvais que cela pour un PSA ayant besoin de toutes ses ressources pour réussir ses paris !

Edit: nos amis de The Automobilist en avaient parlé (ouf, j’ai eu peur): Geely rachète Proton et Lotus

Autos similaires en vente

187 000 km

1992 PEUGEOT 205 cti Cabriolet

14 900 €
187 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article