We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




Isdera Imperator 108i : un prototype en vente libre !

- 8 juil. 2016

Si vous êtes lecteur régulier de Boîtier Rouge, le nom d’Eberhard Shulz ne vous est pas inconnu. Cet ingénieur teuton s’était fendu d’une version City de la Mercedes 190E, sans pour autant réussir à convaincre le constructeur à l’étoile de l’intérêt d’une telle proposition (lire aussi : Mercedes 190E City Schulz). Pourtant notre ami n’était pas un débutant en matière d’automobile, puisqu’il avait participé au projet CW311 chez Mercedes puis créé en 1981 sa propre marque fortement inspirée de ce prototype, Isdera.

Le projet CW311 de Mercedes mené par Eberhard Schulz !Le projet CW311 de Mercedes mené par Eberhard Schulz !

Oui tout à coup cela vous revient : Isdera, cette drôle de marque allemande proposant des supercars délirantes dans les années 80, puis 90. C’est bien notre ami Schulz qui en est à l’origine, lorsqu’il présenta en 1982 son Spyder 033 au Salon de Genève ! Ce spyder un peu fou deviendra 033i puis en 1985 le 036i, réussissant à trouver quelques clients aussi barrés que le patron d’Isdera (qui veut dire « grosso modo » : Ingenieurbüro für Styling, Design und Racing).

le Spyder 033i aux côté de sa soeur Imperator 108ile Spyder 033i aux côté de sa soeur Imperator 108i

Si le Spyder s’inspirait librement des études de Schulz pour la Mercedes CW311, le modèle suivant, lancé en 1984, n’était ni plus ni moins qu’une CW311 rebadgée, avec l’accord de Mercedes. L’Imperator 108i était née, avec un nom un brin mégalo comme saura en trouver Schulz pour chacun de ses modèles.

108i 01

108i 09

La première Imperator était équipée d’un V8 Mercedes (forcément) de 5 litres, développant 235 ch. Pas assez pour notre ami Eberhard, qui s’en alla chez AMG (pas encore filiale de Daimler-Benz) pour obtenir des moteurs plus « gonflés » : 5.6 et 300 ch ou 390 ch (selon les envies), voire 6 litres de 425 ch. Pas mal non ?

108i 06

108i 05

Avec son look futuriste, ses portes « papillon », son « périscope » en guise de rétroviseur, l’Imperator 108i impressionna suffisamment pour trouver quelques clients tout au long de sa carrière (1984-1993) : environ 30 exemplaires furent construits pour de riches passionnés désireux de s’offrir cette supercar avant l’heure. Trente exemplaires tout de même, mais pas suffisant malgré tout pour assurer l’avenir. Heureusement que Schulz développait aussi des kits carrosserie façon tuning pour tenir financièrement.

108i 02

En 1993, Isdera repartait de zéro avec la Commandatore 112i ! Une « hypercar » avant l’heure sans doute trop superlative pour espérer percer, à un moment où une nouvelle concurrence (Bugatti, McLaren) venait titiller les forces établies (Ferrari, Lamborghini). Cette 112i restera à l’état de prototype, surgissant à nouveau dans une version Silver Arrow en 1999.

La Commandantor 112i de 1993La Commandantor 112i de 1993

En 2005, Isdera fit un come back dans le monde de l’automobile avec son étrange Autobahnkurier 116i, sorte de monstre néo-rétro s’inspirant de l’automobile allemande d’avant-guerre (dotée de deux V8 Mercos, oui oui vous avez bien lu, deux V8).

L'Autobahnkurier 116i ! Une drôle de bête !L’Autobahnkurier 116i ! Une drôle de bête !

De toute façon, la période « supercar » d’Isdera était bel et bien révolue depuis 1993 et la fin de l’Imperator. Dix années pendant lesquelles la petite marque allemande s’était créée un nom, et avait fait rêver les petits enfants comme moi. A l’époque, on pouvait la voir dans les « jeux d’atouts » (lire aussi : Top Ace: le jeu d’Atout de Ducale) et elle semblait pulvériser n’importe quelle autre sportive.

108i 14

Las, le marché n’était pas extensible, et la crise de la fin des années 80 et du début des années 90 fut fatale à ce genre de joujous décalés. Peut-être qu’aujourd’hui il y aurait à nouveau une place pour une héritière des Spyder, Imperator et Commandantor… En tout cas, si l’Imperator est rare, et donc chère, elle n’est pas introuvable : avis aux amateurs !


Autos similaires en vente

23 000 km

2019 PORSCHE 911 Carrara 4S Cabriolet

164 992 €
23 000 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

97 500 km

2015 PORSCHE Cayenne GTS

54 000 €
97 500 km

Petite annonce d’un particulier. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

99 800 km

2019 PORSCHE Panamera 4 E-Hybrid

69 000 €
99 800 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article