We are sorry


An english version of the blog will be available soon. All of our posts are currently written and available only in french. Would you like to visit the french page of the blog ?

Partager cet article




YOUNGTIMERS

Suzuki Bertone Go : le Zodiac sur roues

PAUL CLÉMENT-COLLIN - 1 oct. 2017

Qui n’a jamais rêvé d’un véhicule de loisir, à la bouille rigolote, allant aussi vite à l’endroit qu’à l’envers, capable d’emporter son surf, sa moto, son scooter des neiges, ses skis voire ses chiens, passant partout et ressemblant à un Zodiac ? Ce véhicule de plage ou des neiges idéal aurait pu exister, Bertone l’ayant présenté au salon de Bruxelles 1972 : le Suzuki Go.

Malheureusement, il ne s’agissait que d’un concept-car, et pas d’un potentiel véhicule de série. Dommage car un tel projet aurait sûrement pu trouver des débouchés, tant sur le marché privé qu’auprès des professionnels. On imagine bien des stations de skis, ou des stations balnéaires, équipées d’un Suzuk’ Go pour l’assistance, les secours ou les maîtres nageurs. Les armées aussi auraient pu être intéressées par ce petit véhicule léger, maniable, et a priori pas cher à fabriquer.

Le Go restera une étude de style, et c’est bien dommage, car l’idée n’était pas bête. Les designers de chez Bertone se sont inspirés tout bêtement d’un best-seller du marché du nautisme, le canot pneumatique Zodiac : un engin simple, pas cher à fabriquer, et diablement efficace, et qui se vend comme des petits pains dans les années 60 et dans ce début des années 70. Le Go sera à la terre ce que le Zodiac est à la mer : l’engin à tout faire.

Si le Go n’est pas constitué de boudins pneumatiques, il reprend d’une certaine manière le look des Dinghys de l’époque, avec une carrosserie en fibre de verre à l’allure très nautique. Aux quatre coins, de grosses roues « tout-terrain » permettant de rouler sur neige ou sur sable. A l’intérieur, c’est minimaliste, comme un Zodiac : deux places à l’avant, un poste de pilotage, et un plancher plat à l’arrière par dessus le moteur (situé derrière le siège conducteur) et le radiateur (derrière le siège passager).

Pas de portes pour le conducteur ou le passager, il faut enjamber comme sur un bateau. A l’arrière cependant, une porte fait office de rampe de chargement pour le matériel, la motoneige ou la moto tout court. Bertone ayant dans le collimateur les marchés asiatiques et notamment japonais, c’est chez Suzuki qu’il va piocher le moteur de moto, un 3 cylindres de 750 cm3, et lui donner son nom : Suzuki Go.

Malheureusement, Suzuki ne sera pas séduit pas ce drôle d’engin, et le Go repartira dans les réserves de Bertone après le Salon de Bruxelles, pour y rester jusqu’en septembre 2015, date à laquelle les 79 véhicules du Musée Bertone (dont le Suzuki Go) seront vendus aux enchères suite à la faillite de l’entreprise. Ils seront rachetés par l’Automoto Storico Italiano (ASI) en un seul lot. N’imaginez pas négocier avec l’ASI pour racheter le Suzuki Go : classée au patrimoine culturel italien, la collection Bertone ne peut être vendue séparément !

Autos similaires en vente

187 000 km

1992 PEUGEOT 205 cti Cabriolet

14 900 €
187 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

251 987 km

1996 JAGUAR Xjs 4.0 Célébration

27 900 €
251 987 km

Cette auto est mise en vente exclusivement par CarJager

Un spécialiste vous accompagne et vous apporte toutes les garanties nécessaires pour son achat

Possibilité de livraison, financement et immatriculation

124 000 km

2005 JAGUAR Xkr Supercharged

29 900 €
124 000 km

Petite annonce d’un professionnel. CarJager n’intervient pas dans la vente de cette auto

Voir toutes les annonces

Dites-nous ce que vous en pensez


Il n'y a aucun commentaire pour cet article